Une journée en oceanis 45

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une journée en oceanis 45

Message par chrysm le Dim 11 Mai 2014, 09:57

Grâce à un gentil membre du forum j'ai pu profiter d'une grosse journée en Oceanis 45 et même un peu plus .... Rétrospectivement je n'imaginais pas en parler ici mais je me dis qu'on n'a pas toujours la chance de pouvoir vivre cette expérience.

Commençons par le commencement : la conclusion ! Si j'avais les sous , la place et un équipier sous la main, sans aucun doute ça serait le mien des demain Wink

Le contexte : une petite journée de navigation (12 heures) un aller retour de 40 milles dans le golfe du Lion avec une étape portuaire au milieu.
A l'aller vent de 30° de la destination , donc quasi en près , vent de 2 à 10 nœuds , variable donc. On a donc démarré GVE (Dacron origine Beneteau) + Gennaker (Véga voiles, je suppose en Hydranet mais pas sur) pour notre louvoyage vers la destination. Au bout d'une heure alerte : la GV sortait de la gorge de l'enrouleur. Ça m'a rappelé l'aventure vécue par Drakkars ici même, le bateau venant du même revendeur... Le temps de trouver la drisse, de mettre la GV en fasseyment grâce aux 2 marches de mat (d'origine ?) on fait descendre toute la partie ex gorge, et en me suspendant (par les mains) sur la bordure je réussis à faire passer le guide ralingue (la bordure étant évidemment plus large que le guide justement) , ne resta plus qu'à ré hisser la GVE et basta !  affraid 
Je ne m'explique pas comment ça a pu démarrer.. Un soucis d'etarquage ? Je ne crois pas la voile avait une forme normale... Problème de montage ? Guide ralingue endommage ? Pas visible en tous cas. confused 

Revenons à la navigation et au départ : quitter le ponton facile mais à deux moins (nous étions 5) propulseur d'étrave me semble un peu faiblard (je ne perçois pas l'impulsion quand je suis à l'avant) ce modèle n'est pas équipé du pod60 mais du 55cv sd standard (des soucis en moins ?). Ranger les pare battage (selon les bateaux c'est souvent décisif sur une départ ) grandes soutes à l'arrière avec un énorme défaut : la trappe qui s'ouvre contre la barre (pas amovible la trappe) du coup il faut la tenir d'une main pour qu'elle ne bloque pas la barre (on a quitte le quai !) mettre le pare bat tout au fond... Ça promet quand on va les ressortir il n'y a pas de la  courante pour ancrer les bouts... (ça fait bien une hauteur de moi même ce coffre ). Bref les 8 gros boudins logent sans aucun soucis dans les 2 coffres symétriques. Trop cool Wink  les amarres logent sans soucis dans l'un des deux coffres de cockpit. 
Puis déroulement de la GVe : tranquille. La forme de la voile est bien plus jolie que ce qu'on m'en avait dit. Et s'il y a perte par rapport a une GV classique avec LB ... Ça ne doit pas être très sensible (sauf que la GV ne me donne pas l'impression. De faire la même surface qu'une classique). 
On enchaîne sur le gennaker. Et la me dis je ou est le sac de cette voile je ne l'ai vu dans aucune cabine ni dans les coffre... Et la magique la soute a voile à l'avant : immense, avec une échelle qui peut servir d'ancrage a bout (pour attraper les sacs sans descendre, deux rangement latéraux avec filet qui peuvent servir aux écoutes, emmag et autres joujoux... En volume je dirais qu'on y tient à 4 debout collés les uns aux autre, sans dépasser.
Il est possible d'y stocker toute la garde robe GV et GSE compris. C'est quand même top. C'est le grand plus de ce bateau indéniablement (pour un voileux comme moi).

Retour au louvoyage ... Virement par enroulement du gennaker . Au passage je trouve que l'absence de chariot sur la GV ne permet pas de réglages fins notamment par vent faible (du moins je n'ai pas trouve comment faire, a part jouer sur le point de tire et la drisse dans une moindre mesure ) . Je retrouverai ce problème au retour au portant voire VA.

Au bout d'un long moment on constate qu'avec un vent de moins de 10 nds on se traîne lamentablement, trop pour notre programme de la journée. Brise YanMar et zou en route directe vers le port. 

Et la le gros hic... Quand on arrive ou va t on se mettre ? Avec les très grandes unités (un 3 mâts vient d'accoster ) ? Non le port ne veut pas de nous. Avec les nains (bref les moins de 41 pieds ?) ? Pas le choix, c'est parti pour une opération pendille entre deux youyou (Salona 32 et First 31.7) . Ça passe en poussant un peu... Fastoche. Pendille trop courte , je me la retrouve à la verticale au taquet avant. Du coup peut on laisser le bateau comme ça pendant 1h ?... Je propose de reculer au Max et de mettre des pare bat à l'arrière. Pas de chance l'endroit idoine n'a pas de point d'ancrage pour les pare batt. On remonte la plage arrière pour culer au maximum. Du coup on se retrouve très haut au dessus du ponton et pas de marche de descente sur l'arrière ( ça c'est très ballot ).

Au retour on trouve le bateau colle au ponton. Ouf le pare batt a bien travaille !

Retour par vent 3/4 arrière (très grand largue on dira) . Pas de spi a bord donc départ GVe + GNK avec 12 15 nœuds de vent réel. Comme de juste le GNK se dégonfle sous la GV , bordée et bôme relevée au maximum. Mais reste propulsif. La mer se creuse devenant PA (ouille Smile ) aucune modification du comportement du bateau houle 3/4 arrière (la pire ?) touche de barre comme un vélo (comme sur mon bateau !) on n'a pas l'impression d'avoir pris 8 pieds de plus .

Le vent va forcir jusqu'à 25 nds et la mer de même. Sans que ça ne gêne le bateau on réduira avec le GSE a la place du gennaker . Le GSE est aussi pénible a enrouler par VA que sur le mien (il n'est pas assez tendu pour bien s'enrouler ) . 

Retour au port et sortie des parebat : pénible le plus simple est soit de s'allonger sur le pont (heureusement sec) soit de descendre dans le coffre mais tu as la serrure qui dépasse dans le dos, une main en l'air pour tenir le capot et une main en bas pour farfouiller... Bof ...

Amarrage avec un peu de vent : fardage impressionnant (mais sûrement moindre que le lagoon 400 juste a côté !) mais ça rentre : vaut mieux être 2 voire 3 pour gérer . Sinon ça doit être rock n roll. 


Résultat , outre l'accueil très très sympathique de mes hôtes ,  pirat  Un superbe bateau , très confortable sur l'eau. Qui bouge beaucoup moins que mon fidèle 37. Cockpit immense , capote de roof indispensable (je trouve qu'elle protège moins que la mienne en proportion . Le banc arrière est très sympa finalement même si un peu tapecul comme mon banc barreur. Chers ingénieurs vous devez avoir des fessiers en béton ! Passez donc plusieurs jour assis a barrer dans la houle la dessus et causez m'en ! 

Une place a l'intérieur super mais pas d'espace perdu pour autant. 

Ps : que ce soit au près ou au grand largue je n'ai toujours pas compris comment Richard faisait raguer ses écoutes sur l'angle du pont !   No  Doit y avoir un truc ! Pourtant j'ai essayé ! 

Bref un excellent bateau moderne bien pense (sauf quelques détails de pinailleur).

_________________
ChrysM sur Océanis 37 Limited Edition 2013
avatar
chrysm
Admin

Messages : 2813
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 46
Localisation : Hérault
Modèle de bateau : Oceanis 37 Limited Edition 2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une journée en oceanis 45

Message par Richard84 le Dim 11 Mai 2014, 12:06

Très beaux compliments pour ce bateau qui mérite qu'on s'y attache...
Pour les coffres arrières, la solution est de mettre un vérin à gaz qui permet de tenir le capot sans toucher la barre. Chose qui devrait se faire rapidement sur Eden avec les calculs d'angles déjà étudiés par Serge (Cenitz). Par contre pour la GVE, c'est vraiment ennuyeux....
Pour les manoeuvres au port, c'est vrai que le propulseur est un peu juste, mais en marche arrière le bateau est très maniable. Pour le raguage de mes écoutes, je te montrerai. scratch
avatar
Richard84
Admin

Messages : 1346
Date d'inscription : 17/03/2013
Age : 59
Localisation : Vaucluse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une journée en oceanis 45

Message par chrysm le Dim 11 Mai 2014, 12:17

En suggestion : installer sur une contre plaque en CP marine une "main" (un U aplati en inox) ou "poignée" permettant d'y ancrer les bouts divers, ça évite de plonger au fond pour récupérer un pare bat ou un seau...
Idem sur les sacs a voile dans la soute : un plus gros bout (vu le poids des voiles) a ancrer sur le premier barreau et sur le sac de l'autre côté . En plus ça permet de sauver le sac et la voile sur le pont lorsque ça bouge Smile

Question pratique : sur la version 3 cabine j'ai trouve l'extraction du loch galère a cause des plancher a enlever (2 dont le principal qui est en partie sous la cloison de la douche avant). Avez vous une solution/ astuce ? En attendant j'ai suggèré la méthode que j'utilise sur le mien : quand je quitte le bateau (durablement) je soulève le plancher concerne le stocke verticalement, je sors la sonde , que je nettoie au besoin et je stocke tout ça ouvert jusqu'à mon retour. Comme ça je n'oublie pas que je n'ai pas de sondeur (plus gênant que l'absence de speedo) . Je ne comprend pas que Finot n'ai pas pense a une petite trappe comme le ramasse miette pour juste la sonde... A lieu d'y passer 10 min ça n'en prendrai que 2 or c'est une opération courante...


Et oui on a  finalement peu souvent l'occasion d'utiliser le bateau des collègues à sa guise sur une aussi longue durée . Rien a voir avec les essais concessionnaires. En plus pour moi, vu que le bateau est de la même conception que le mien , je retrouve très vite mes marques (tableau electrique, inter , position des drisses, ...) et ça a du contribuer à rassurer le proprio qui a du me sentir assez à l'aise dessus.

Un autre avantage indéniable lie à la taille : la plage avant : quand tu fais le mariole et que ça bouge un peu, genre devant le bas étai /étai largable : tu n'a pas l'impression (trompeuse ?) d'être immédiatement au dessus de la filière et donc de la flotte... Le bons mètres de part et d'autre sont sécurisant.

J'y pense : je comprends mieux ton histoire de pendille . La hauteur du franc bord a rendu ma manip à la gaffe (glissage le long des 15m) très physique et ne soit pas du tout du goût de madame qui le fait habituellement. A la longue j'opterai pour un combine gaffe télescopique + bout avec  2 mousquetons pompier grande taille (histoire de passer les moules sans trop de soucis ) en patte d'oie . Avec ça tu files glissant jusqu'à l'avant ... Sans te baisser en te ruinant le dos et en tirant comme un âne sur les biceps ... (Je parle de bibi)

_________________
ChrysM sur Océanis 37 Limited Edition 2013
avatar
chrysm
Admin

Messages : 2813
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 46
Localisation : Hérault
Modèle de bateau : Oceanis 37 Limited Edition 2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une journée en oceanis 45

Message par Richard84 le Dim 11 Mai 2014, 13:54

En ce qui concerne le plancher du lock, le notre à été découpé le long de la cloison courbée de la salle d'eau, et du coup ne passe plus sous cette cloison et se retire facilement. La roue du lock se bloque rapidement, mais n'empêche pas l'utilisation du sondeur. Nettoyage de temps en temps au vinaigre chaud. 
Pour la pendille, l'idéal est de laisser cette dernière sur la filière pour éviter la colonisation des moules ou autres bestioles. Evidement quand on arrive dans un port sur une place passager, c'est différent et souvent désagréable à manier.
avatar
Richard84
Admin

Messages : 1346
Date d'inscription : 17/03/2013
Age : 59
Localisation : Vaucluse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une journée en oceanis 45

Message par m'enfin le Dim 11 Mai 2014, 21:02

merci pour ce retour, je rêve de ce bateau pour dans 4 ou 5 ans j'espère, des photos?
 OK  OK

m'enfin

Messages : 10
Date d'inscription : 24/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une journée en oceanis 45

Message par chrysm le Dim 11 Mai 2014, 21:39

Richard : a mon avis si tu as plus de détail sur la modification concernant le loch , c'est un vrai sujet pour les propriétaires d'oceanis 45 je pense (m'en fout je n'en ai pas et toc)
Une roue à aube de loch se bloque des les premières concrétions/ algues de nos amis aquatiques donc en 8/15j en été . 

Pour le nettoyer :
- extraire le loch mettre le bouchon (sinon ça va être un peu humide Wink)
- le mettre dans un petit verre / gobelet qu'on repli de vinaigre blanc . Le laisser tremper 1 nuit . Si on est presse le mélanger avec de l'eau bouillante (50/50)
- le lendemain attaquer et enlever tout, absolument tous les résidus a l'aide d'une veille brosse a dent (la mienne reste a proximité )
- tout nettoyer (le vinaigre ça pue)
- y mettre un peu de graisse marine (pot bleu chez leroycasto) sur toute la surface . Ça ralenti légèrement la fixation du biofilm (mais la graisse ne résiste pas à la navigation ) et facilite un peu le nettoyage la prochaine fois. 
- le laisser hors d'eau tant qu'on en a pas besoin

M'enfin comme je l'expliquais je n'avais pas prévu d'en parler et donc pas de photo. Peut être une prochaine fois. Cela dit les photos du 45 sont disponibles sur le site de Beneteau Wink

_________________
ChrysM sur Océanis 37 Limited Edition 2013
avatar
chrysm
Admin

Messages : 2813
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 46
Localisation : Hérault
Modèle de bateau : Oceanis 37 Limited Edition 2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une journée en oceanis 45

Message par Drakkars le Lun 12 Mai 2014, 18:57

Merci Chrysm pour ce retour !
J'y trouve des similitudes avec le 41, du coté des coffres arrieres, mais etant moins profonds, je n'ai pas de mal à y rechercher mes pare bat..
Bien sur, je n'ai pas cette soute a voile devant et ma cabine avant est petite.... pour le reste, je suis très satisfait du bateau, je viens d'ypasser une semaine super. La GvE est en effet beien dessinee, de forme tri radiale, mais peut être un peu petite, surtout pas petit temps. cela dit, dès 5 knts réels, il demarre , je trouve le Gse puissant ( trop peut être, d'oùl'utilité de la trinquette dont je me suis souvent servi cette semaine ( notemment vendredi !)

_________________
Quand la mer rencontre la terre, elle l'épouse ! (drakkars)
Quand la mer monte, j'ai honte, quand elle descend, je l'attends ( Raoul de Godswardeweld)
avatar
Drakkars

Messages : 1388
Date d'inscription : 20/11/2013
Age : 66
Localisation : Marcq en Baroeul
Modèle de bateau : Oceanis 45

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une journée en oceanis 45

Message par ERE NAHIA 64 le Lun 02 Juin 2014, 16:44

Bonjour à tous, et merci à Christian d'avoir si bien parlé du bateau qu'il a tant contribué à faire aussi bien marcher, et avec une aisance qui témoignait d'une longue pratique et d'une haute pédagogie dans l'apprentissage, en tout cas unanimité de tout l'équipage et totale confiance; bravo aussi pour la restitution par l'écrit de l'exactitude du déroulé des ces quelques heures de nav, et sans notes...
pour le week-end de Pentecôte qui vient de s'achever nous avons pu parfaire notre connaissance du bateau et de ces équipements, mise à l'eau de l'annexe sur bossoirs, essai moteur HB etc... et mettre un nom sur chacune des drisses aux taquets du cockpit..., avec quelques impondérables, comme le problème rencontré dès la sortie de Port-Camargue avec un étarquage trop important de la grand-voile au niveau de son point de tir; en effet une marque dont je ne connaissais pas la signification se situait un peu avant la fin de la bôme (que j'ai enlevée de même que l'adhésif du nom du précédent bateau qui y était inscrit avec la même couleur que la marque...) résultat le chariot est sorti de son rail et les roulements se sont éparpillés sur le pont, on a ré enroulé sans trop de difficulté et continué au moteur, un diagnostic sur l'état de la pièce va être fait pour savoir si on peut la garder; dans le même temps le réflecteur radar s'est détaché du hauban et tombé en mer, une manoeuvre MOB pour le récupérer au bout de 3 fois tableau arrière baissé...manifestement nous n'étions pas prêts pour l'Océanis Med qui je l'espère s'est bien déroulée pour tous ses participants, dont Christian que j'ai vu partir Jeudi de Port-Camargue
Guy
avatar
ERE NAHIA 64

Messages : 20
Date d'inscription : 12/06/2013
Age : 64
Localisation : Nanterre et Lorient
Modèle de bateau : OCEANIS 45

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une journée en oceanis 45

Message par chrysm le Lun 02 Juin 2014, 18:15

Wow !
Ca c'est du programme Guy ! L'Océanis Med s'est très bien passée et je crois qu'on en gardera tous un bon souvenir (je l'espère du moins).

Concernant ta GV : n'hésite pas à nous tenir au courant et à ta disposition (ou presque) pour refaire des essais ensemble !

Pour le reste ... que de fleurs ... Note qu'il y a bien meilleur navigateur que moi !!!!

Merci à ton épouse et toi même (et à vos amis) pour votre super accueil !

_________________
ChrysM sur Océanis 37 Limited Edition 2013
avatar
chrysm
Admin

Messages : 2813
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 46
Localisation : Hérault
Modèle de bateau : Oceanis 37 Limited Edition 2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une journée en oceanis 45

Message par Richard84 le Lun 02 Juin 2014, 20:16

Je te rassure, Christian, je suis super content de ce WE.
J'ai lu que tu avais trouvé dommage de ne pas avoir de rail d'écoute de GV et je suis d'accord avec toi, mais la solution est dans le hale bas qui compense cette lacune. Je m'en suis beaucoup servi ce WE.
avatar
Richard84
Admin

Messages : 1346
Date d'inscription : 17/03/2013
Age : 59
Localisation : Vaucluse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une journée en oceanis 45

Message par chrysm le Lun 02 Juin 2014, 23:39

J'ai un rail d'écoute en ce qui me concerne :)mais je suis intéressé par tes explications !

_________________
ChrysM sur Océanis 37 Limited Edition 2013
avatar
chrysm
Admin

Messages : 2813
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 46
Localisation : Hérault
Modèle de bateau : Oceanis 37 Limited Edition 2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une journée en oceanis 45

Message par Richard84 le Mar 03 Juin 2014, 19:24

Pour le plancher et la sortie du lock, je ferai une vidéo. 

Par contre pour le hale bas, je vais faire une petite explication de la manière dont j'utilise cet accessoire dans la rubrique "je navigue à la voile mais je me soigne".
Mais les trois reglages que j'ai vraiment utilisé à l'Océanis Med, étaient le chariot de génois, la creux de la GV et le hale bas. 
C'est souvent ce qui permet de gagner une petit demi noeud, c'est pas beaucoup, mais sur 4h c'est 2MN.
avatar
Richard84
Admin

Messages : 1346
Date d'inscription : 17/03/2013
Age : 59
Localisation : Vaucluse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une journée en oceanis 45

Message par Drakkars le Mer 04 Juin 2014, 09:13

@Richard : 2 mn en 4h, c'est ce que tu nous a mis dans la vue ! grrr...
@Guy : il y a un arret en bout de rail sur la bôme : je suis surpris que ton charriot ait réussi à sortir ! es tu sur qu'il était bien fixé ? de plus, même en étarquant à mort la bordure, je n'arrive pas en butée. 
Petit conseil : fais attention a ce que cette bosse de bordure ne s'use pas , notamment sur la poulie qui est au point d'écoute de la GV. J'ai mis une grosse rondelle en plastique achetée chez le ship, mais destinée au départ à un autre usage.

_________________
Quand la mer rencontre la terre, elle l'épouse ! (drakkars)
Quand la mer monte, j'ai honte, quand elle descend, je l'attends ( Raoul de Godswardeweld)
avatar
Drakkars

Messages : 1388
Date d'inscription : 20/11/2013
Age : 66
Localisation : Marcq en Baroeul
Modèle de bateau : Oceanis 45

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une journée en oceanis 45

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum