Avant l'achat d'un Beneteau neuf

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Avant l'achat d'un Beneteau neuf

Message par chrysm le Lun 09 Déc 2013, 23:28

Quelques informations sur ce qu'il faut savoir ou ne pas oublier avant d'acheter un excellent voilier neuf chez Beneteau.

Le leasing


  • En fait le leasing pour un bateau est très différent d'un leasing classique en ce sens qu'il bénéficie (pour le moment) d'une taxation différente. Ça s'appelle aussi une "LOA hauturière". Au moment où j'écris ces lignes l'achat est taxé au taux normal de la TVA, soit 19,6% , alors que le leasing (basé lui aussi sur le prix HT) est taxé à 7%. Donc s'il n'y avait pas le coût du leasing lui-même, la différence est de 12,6% (en moins à payer pour le client).

  • Cas particulier : Le niveau de taxe peut descendre à 0% si votre bateau n'est pas en UE mais attention au paiement de la TVA au retour puisque dans ce cas vous ne vous acquittez pas de la TVA. Il est possible aussi de s'en exonérer partiellement lorsque votre bateau sort de la zone UE (il faut le faire enregistrer et communiquer l'information à la banque, qui répercutera aux services fiscaux).

  • Bref, si vous cumulez un premier loyer (le plus élevé possible, souvent aux alentours de 50%) et le moins de loyers possibles (souvent 36 mois), le coût total du bateau peut être de 0,95 fois celui du prix TTC "cash" (soit 5% d'économie sur le prix final négocié). Certains prétendent être arrivés à 0,90 (soit 10% du prix final négocié).

  • Quel organisme ? On peut, dans l'euphorie de l'achat être tenté de signer chez Beneteau (SGB finance) mais force est de constater qu'en comparant 2 ou 3 banques en ligne (facilement trouvables) dont April marine (courtier spécialisé dans le nautisme assurance/banque), SGB est (ou était ?) nettement plus cher : par exemple chez SGB, il est quasi impossible de descendre en dessous de 100% du prix de vente... Et confirmation : mon vendeur n'a pas insisté dès que j'ai présenté des offres concurrentes, il n'a même pas fait une contre-proposition.


La négociation sur le prix
Il ne s'agit pas ici de donner un cours de négociation, vous êtes peut-être un(e) professionnel(le) en la matière. Néanmoins quelques éléments me semblent utiles de partager :

  • sans que ce soit une règle absolue, plus le prix public total (options et services compris) de départ est élevé plus la marge potentielle de négociation est importante. N'espérez pas négocier 30% de remise sur l'achat d'un OC 31 version charter sans option ni service en solde (quoique sait on jamais) ! Mais même en s'élevant en prix, la marge n'est pas extensible à l'infini.

  • selon les revendeurs, la marge de négociation ne sera pas la même. Je me souviens d'un "grand" concessionnaire du Sud-Est dont le directeur commercial m'a indiqué que le prix public n'était pas remisable : "qu'est-ce que vous croyez, que je prends mes clients pour des américains ?"... No comment... Il peut être parfois intéressant de faire 200 km pour économiser... plusieurs dizaines de milliers d'euros (et oui).

  • Les services, les frais annexes sont tous négociables et n'ont rien de "standard". N'oubliez pas que moins il est décrit moins le service est clair (à voir plus loin). Exemple : le transport d'un 40' sur 800 Km est facturé à un particulier environ 4000 € TTC (convoi exceptionnel + véhicule etc). Beneteau ne le paie pas plein pot bien sûr.

  • Quelle remise espérer ? Aucun vendeur n'aime évoquer cela publiquement mais il faut bien commencer quelque part. Disons que 5%, c'est pas mal pour commencer, 10% commencent à être pas mal, 15 % mieux, 20 % vous êtes forts, 25% exceptionnel, 30% vous rêvez ! Ces taux de remise s'entendent à partir du prix public TTC, options et services compris.

  • Quelles limites ? Outre les éléments évoqués, il y a deux autres facteurs déterminants : la place de port, la reprise (d'un ancien bateau). Votre capacité de négociation va être handicapée par ces contraintes. Car elles sont des contraintes (ou des risques) pour votre vendeur. La place de port est un thème qui vaudrait à lui tout seul un roman. Sachez qu'il convient de faire attention, tout engagement doit être écrit dans l'acte de vente (le bon de commande). Pas de promesse verbale ! Concernant la reprise, vu le marché de l'occasion... soit vous n'avez rien spécifié et votre revendeur vous fera une offre de reprise au prix du marché (ou à un tarif psychologique)... soit...

  • Comment négocier ? Chacun sa recette et sa "technique". N'hésitez pas à faire jouer la concurrence bien sûr : entre marques et entre revendeurs (vous n'êtes pas obligé d'acheter à un concessionnaire mais attention au SAV). Sachez que les concessionnaires se voient livrer le bateau hors options (sauf cas particuliers) et donc assument (et margent) sur les options et services. Donc plus vous prenez des options/des services plus vous pourrez négocier avec eux. Pour faire jouer la concurrence, il vous faudra un "vrai" devis... Foncez au stand en face (si vous êtes dans un salon) chez Bavaria par exemple et revenez.


Quelques précautions
Comme toujours, lorsqu'il s'agit de faire un "gros chèque" des précautions classiques sont nécessaires. Vérifier la solvabilité du vendeur, sa réputation. ne pas hésiter à demander des références client que vous contacterez. Évidemment, même un margoulin aura de bonnes références mais ça vaut le coup/t de se renseigner.
Si vous achetez en leasing - et vous auriez tort de ne pas le faire - la banque assumera le risque. Néanmoins, vérifiez que vous êtes bien couvert pour votre responsabilité civile notamment auprès de votre assureur. Dans la situation d'un leasing, certains concessionnaires vous font signer "avant la livraison" (1 ou 2 semaines avant bien souvent) un acte "administratif de livraison" destiné à votre banque. Ce document a pour objectif de débloquer les fonds. Vous n'y êtes pas contraint ! Un "mini chantage" peut intervenir entre le revendeur et vous mais il sait que s'il veut finaliser sa transaction, il devra respecter les règles (même s'il tentera tout pour ne pas le faire). Si vous êtes pressé, vous n'aurez pas le choix.
Pourquoi le revendeur fait-il cela ? Son principal intérêt est que, dans ce cas, ce soit vous (votre banque) qui allez faire l'avance de fonds qu'exige Beneteau pour livrer. Sinon, le concessionnaire devra engager cela sur ses fonds propres et ... sortir une telle somme sur plusieurs bateaux en même temps ... n'est pas très simple. Ce point peut éventuellement faire l'objet de votre négociation de tarif à l'avance.
Cela dit, rien ne vous empêche d'ajouter une mention manuscrite sur le PV de réception... à vous d'imaginer la meilleure mention possible...

Deuxième aspect, avant de signer pensez à demander ( exiger ?) :
- un descriptif complet des options commandées,
- un inventaire exhaustif.
Les documents avec une mention "à titre informatif" n'ont aucune valeur. Si vous rayez cette mention, faites faire un paraphe notant la modification devant les lignes barrées par le vendeur (avec son tampon).

Tout, je dis bien tout, peut être modifié avant la livraison. Le bateau livré peut être différent de celui visité. Si vous tenez à certains aspects (coloris, options techniques, type de voile, gréement, etc)... écrivez le.
NB: Il ne s'agit pas de laisser croire que Beneteau est mal intentionné, mais que légitimement , comme tout constructeur Beneteau s'adapte, notamment à ses fournisseurs. Exemple : lorsque Navico réoriente sa gamme Simrad vers le moteur et la pêche et B&G vers la voile, Beneteau s'adapte et remplace Simrad par B&G. C'est certes quasi la même chose à l'heure actuelle mais... ça peut gêner certains.

Il est tout à fait possible de :
- installer vous même votre matériel électronique, faire votre premier carénage, etc etc
- sous-traiter la même chose localement à votre fournisseur habituel (y compris les voiles ou autres)

Il est plus facile d'obtenir manuels, documentations, etc avant la commande qu'après. Ça peut faire partie du contrat de vente... Une fois que c'est livré et payé vous pourrez (éventuellement) toujours courir. Cela dit ce n'est pas parce que vous exigez que votre fournisseur acceptera de le mettre sur le bon de commande. Certains éléments ne sont pas fournis par le constructeur, point barre.

Le fameux accord gagnant-gagnant

Sauf stratégie particulière,  vous allez être lié à votre vendeur au moins pendant la période de garantie. Donc si vous êtes disons très fort en négociation et avez rogné au maximum sa marge, qu'en plus vous râlez à la moindre occasion, répandez autour de vous qu'ils ne sont pas "bons" etc etc... Vous allez au devant de soucis... Je mets de côté les vendeurs/concessionnaires peu scrupuleux voire pas très professionnels du tout qui ne se comportent pas très bien non plus...

Pour aller vers un achat qui vous satisfasse et qui fasse que votre concessionnaire soit "content" de vous avoir parmi ses clients, il faut réfléchir à la stratégie long terme.

_________________
ChrysM sur Océanis 37 Limited Edition 2013
avatar
chrysm
Admin

Messages : 2813
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 46
Localisation : Hérault
Modèle de bateau : Oceanis 37 Limited Edition 2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avant l'achat d'un Beneteau neuf

Message par Drakkars le Ven 17 Jan 2014, 14:10

Bravo Chrysm pour ces conseils avertis ! j'aurais aimé lire ça il y a 5 ans lors de l'achat du 37 ! notemment le coup de SGB ( le coût aussi ..) mais je ne suis pas sur de ton 7%, normalement c'est Tva /2, soit 9,5%, ou alors je me suis fait "eu" aussi la dessus.
Quant aux remises, il faut savoir que ,sans négocier, tu as déja 10% sur tarif public. Après weulement commence la vraie négo.
Maintenant, j'ai pris une occase, car la décote de la première année est faramineuse !
j'ai d'ailleurs bien fait d'attendre une occasion , j'ai économisé un bon tas de dollars en étant patient.( tant sur la reprise que sur le prix net) Pourblenleasing, comme j'ai repris celui du vendeur, je n'ai pas eu le choix !

_________________
Quand la mer rencontre la terre, elle l'épouse ! (drakkars)
Quand la mer monte, j'ai honte, quand elle descend, je l'attends ( Raoul de Godswardeweld)
avatar
Drakkars

Messages : 1387
Date d'inscription : 20/11/2013
Age : 66
Localisation : Marcq en Baroeul
Modèle de bateau : Oceanis 45

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avant l'achat d'un Beneteau neuf

Message par chrysm le Ven 17 Jan 2014, 18:36

Ecoute, avec plaisir. j'aurai aimé aussi avoir des confirmations sur les différentes possibilités. J'ai découvert qu'on aurait du me fournir un inventaire que je n'ai jamais eu, bien plus tard... Ça m'aurait bien aidé.

Pour les taux, c'est comme pour la TVA classique, ça dépend quand et quoi Smile concernant la remise qui serait d'entree de 10% je peux t'assurer que chez un grand concessionnaire de la zone PACA par exemple,  ça ne coulait pas de source ! Ça a peut et changé ou dépend peut être de la tête du client. 

Concernant le leasing, si je me souviens bien, tu n'es absolument pas obligé de reprendre celui du vendeur. C'est souvent plus simple mais pas une contrainte. Le contrat de leasing est établi avec le précédent propriétaire pas avec toi. C'est pas facile à négocier mais c'est possible. Je précise que je ne suis pas un expert de la chose mais je fréquente des spécialistes de très près Smile en plus il faut que le nouvel organisme de leasing soit d'accord. Je sais que April Marine le fait par exemple (de mémoire ils revendent du cofibail/BNP Paribas ).

Ça serait cool que d'autos acheteurs de neuf partagent leur expérience sur le sujet. Je sais que le côté argent est un peu tabou dans nos contrées mais on n'est pas obligé d'étaler le prix de départ ni le prix final non plus. 

Le jour où je me lancerai dans une reprise si jamais il arrive j'espère bien trouver de l'aide à la réflexion .

_________________
ChrysM sur Océanis 37 Limited Edition 2013
avatar
chrysm
Admin

Messages : 2813
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 46
Localisation : Hérault
Modèle de bateau : Oceanis 37 Limited Edition 2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avant l'achat d'un Beneteau neuf

Message par Lesigne le Ven 19 Sep 2014, 01:01

La LOA est une bonne solution même pour ceux qui peuvent payer cash.
J'ai monté moi même mes plans de financement sur un basic tableau excel. 
L'intérêt est le premier loyer fort à terme à échoir 50% ht de la facture totale ttc d'achat.
Avec le plaisir de payer une TVA réduite de 50% et le reste sur un chaîne linéaire de 36 mois VR 1€. Attention demander en tableau de sortie de contrat mois par mois à partir d'un an. Comparez avec votre tableau pou voir si il y a des frais de sortie.
Attention il est parfois demandé des frais de dossier lors de la mise en place. C'est négociable facilement. 
Les frais de sortie anticipé aussi mais il faut aborder le sujet avant de signer.
Perso, j'ai soldé mes financements aprés 2 ans sans frais et j'ai payé le bateau moins de 12% du prix d'achat neuf. La VR est faible et le seuil de rentabilité est bon.

Attention c'est valable seulement pour les hauturiers.
Bnpparibas Paris est le plus valable ( c'est actuellement sous le nom de natio crédimur. Attention, ils sont un peu lourds en agence et le montage dans certaines régions est complexe parce Qu'il ne connaissent pas le montage et font un financement par an.
avatar
Lesigne

Messages : 359
Date d'inscription : 20/07/2013
Age : 68
Localisation : Vannes 56
Modèle de bateau : Océanis 34 quillard limited Edition 2013

http://apm.clicforum.com/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avant l'achat d'un Beneteau neuf

Message par chrysm le Ven 19 Sep 2014, 06:58

Lesigne : je n'ai pas compris ton histoire de 12%. A part des situation s personnelles très spécifiques je ne vois pas l'intérêt de solder par anticipation une LOA + valeur de rachat. Perso j'ai fait fixer la valeur de rachat à 50€ donc... 

Je ne l'ai pas évoqué mais pour ceux qui sont redevables de l'iSF , la LOA permet de ne pas faire rentrer le bateau dans les valeurs immobilières, tant que la LOA court.


Dernière édition par chrysm le Sam 20 Sep 2014, 10:24, édité 1 fois

_________________
ChrysM sur Océanis 37 Limited Edition 2013
avatar
chrysm
Admin

Messages : 2813
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 46
Localisation : Hérault
Modèle de bateau : Oceanis 37 Limited Edition 2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avant l'achat d'un Beneteau neuf

Message par Lesigne le Ven 19 Sep 2014, 09:29

Tout à fait d'accord avec toi pour l'aspect ISF.
Mais dans ce cas, il faut prendre une LOA sur 5 ou 7 ans.
Amortir un maximum de capital au début du financement et poser des loyers symboliques jusqu'à la fin du contrat sans majorer je coût par une DIIT.
Les frais de portage financier  sont  faibles et on maintien l'avantage avec l'économie de 10%. En effet, l'iSF se calcule sur la valeur vénale du bateau et non sur la VR. 


Pour le remboursement anticipé  (RPA) c'est pour les personnes qui ne paient pas lSF dans l'optique de devenir propriétaire et libre vis à vis du bailleur qui est légalement le propriétaire. ( éviter les démarches main levée en cas de sinistre auprès de la banque pour clôturer le dossier rapidement, je suis en plein dedans....)
Le RPA après 2 ans très bas et presque composé que de capital et la TVA minorée représente un avantage dérisoire. Il faut faire jouer au maximum lde loyers au début du contrat.
Dernier point tout cela des limites au regard de ce que l'administration fiscale accepte dans le plan de financement. Sur ce point les divers départements Français n'ont pas la même approche et dans certaines régions l'appréciation n'est pas la même.
avatar
Lesigne

Messages : 359
Date d'inscription : 20/07/2013
Age : 68
Localisation : Vannes 56
Modèle de bateau : Océanis 34 quillard limited Edition 2013

http://apm.clicforum.com/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avant l'achat d'un Beneteau neuf

Message par chrysm le Sam 20 Sep 2014, 10:30

Oui donc tu évoques bien une situation spécifique de rachat anticipé. En dehors de situation particulière , pas de raison d'anticiper.

Effectivement l'organisation des loyers est différente selon que l'on cherche à optimiser le coût en jouant sur la fiscalité allégée (premier loyer important et le moins de mensualités possible) valable quand on a le cash nécessaire.
Les deux autres situations sont le financement comme un crédit classique mais bénéficiant de la fiscalité nautique de la LOA hauturière et le redevable de l'iSF : dans ce dernier cas pour faire simple plus c'est long mieux c'est (environ 7ans pour une valeur vénale la plus basse et un coût moins élevé que l'ensemble des prélèvements ISF sur la même durée , relatif au bateau hein faut pas rêver non plus).


Dernière édition par chrysm le Dim 14 Déc 2014, 17:33, édité 1 fois

_________________
ChrysM sur Océanis 37 Limited Edition 2013
avatar
chrysm
Admin

Messages : 2813
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 46
Localisation : Hérault
Modèle de bateau : Oceanis 37 Limited Edition 2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avant l'achat d'un Beneteau neuf

Message par Lesigne le Sam 20 Sep 2014, 10:54

Nous sommes en phase, tu modules ton montage comme un crédit en utilisant le cadre juridique LOA.
Attention la valeur résiduelle trop basse a été l'objet de redressements fiscaux dans certaines région avec un calcul de redressement entre VR et valeur marché comme prise de bénéfices. Dossier suivis en TA avec des décisions diverses.
avatar
Lesigne

Messages : 359
Date d'inscription : 20/07/2013
Age : 68
Localisation : Vannes 56
Modèle de bateau : Océanis 34 quillard limited Edition 2013

http://apm.clicforum.com/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avant l'achat d'un Beneteau neuf

Message par Lesigne le Sam 20 Sep 2014, 10:56

D'où aussi ma sortie à 2 ans....VR à 20%de TVA.
C'est moins suspect que 1€ symbolique de mon contrat.
avatar
Lesigne

Messages : 359
Date d'inscription : 20/07/2013
Age : 68
Localisation : Vannes 56
Modèle de bateau : Océanis 34 quillard limited Edition 2013

http://apm.clicforum.com/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avant l'achat d'un Beneteau neuf

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum