Qui est en ligne ?
Il y a en tout 34 utilisateurs en ligne :: 4 Enregistrés, 0 Invisible et 30 Invités :: 1 Moteur de recherche

farfa III, Gerard56, guenioc, Philippe-ch

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 152 le Jeu 24 Mai 2018, 12:24
Informations
les documents -> DRIVE
Derniers sujets
» problème avec certains avatars
par guenioc Aujourd'hui à 11:30

» nombre d O 31 construits
par farfa III Hier à 16:46

» Présentation nouvel Océanis 320 dans le Var
par denisgr57 Hier à 14:01

» niveau de la cuve a eaux noires
par rosy34 Sam 08 Déc 2018, 17:52

» Projet tiroir pour couverts
par Philippe-ch Sam 08 Déc 2018, 00:31

» Question entretien Yanmar 3YM30
par jeanpaul Ven 07 Déc 2018, 17:59

» Trans-atlantique de Jakvamm
par lolophilou Ven 07 Déc 2018, 10:58

» Hélice Max pro pour Sail Drive
par farfa III Mer 05 Déc 2018, 17:23

» DROOPY part pour la Guadeloupe
par cocoben Mer 05 Déc 2018, 14:41

» Flexofold ou MaxProp ?
par Gerard56 Mer 05 Déc 2018, 11:46

» Problèmes de date et heure sur certains équipements Navico (Simrad Lowrance B&G)
par rosy34 Mer 05 Déc 2018, 11:12

» mat d’océanis 311
par chrysm Mar 04 Déc 2018, 22:51

» Remplacement d'un chauffe eau sur Oceanis 311
par valez Lun 03 Déc 2018, 17:28

» SIMRAD SS9 Données de distances bizarres
par lhoteardey Lun 03 Déc 2018, 14:13

» Tangon : taille et emplacement
par CapCool Lun 03 Déc 2018, 10:31

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


L'art du mouillage : ancre chaine cablot main de fer et autres jonctions en inox ou non...

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Re: L'art du mouillage : ancre chaine cablot main de fer et autres jonctions en inox ou non...

Message par A CONTRARIO le Lun 01 Oct 2018, 09:52

J'ai remplacé cette année ma vieille CQR qui ne m'a jamais fait défaut mais qui avait la fâcheuse tendance à ne pas crocher quand les fonds étaient trop durs. Je l'ai remplacée par une FOB ROCK : Impressionnant. La 1ère fois que j'ai mouillé avec, j'ai eu l'impression d'avoir croché dans de la roche tellement elle a croché net. Je suis allé voir le lendemain en plongée et j'étais bien dans du sable. Je n'ai pas eu plus de 25 nœuds cette année au mouillage, donc pas de tests par forts vents. Néanmoins, il y a un test sur le net avec des valeurs de traction bien supérieures aux autres socs de charrues.
Je ne suis pas pour les ancres type SPADE (même si les valeurs de traction des essais ne laissent pas insensibles) car les formes convexes n'évacuent pas le sable ou la vase et décrochent donc brutalement en arrachant le substrat sans aucune chance de recrocher. Je préfère un dérapage lent à un décrochage brutal qui ne laisse que très peu de temps pour réagir.

A CONTRARIO

Messages : 194
Date d'inscription : 03/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art du mouillage : ancre chaine cablot main de fer et autres jonctions en inox ou non...

Message par Nicodefreja le Mar 02 Oct 2018, 00:41

Narcose, la Delta nous a trahie parce que j'ai du mouiller 30 fois pendant la nuit, jamais elle n'a accroché, même en balançant 50 m de mouillage. C'est une Delta de 20 kg, ce qui est normalement cohérent avec la taille et le poids de notre bateau.

La raison en est très simple: cela fait 15 ans que nous l'utilisons, et elle a fait des milliers de mouillage, déjà regalvanisée une fois. La pointe est usée, trop arrondie. La baie où nous avons mouillé (Vliko) est constituée de fonds de vase soit trop mous, soit trop durs. Durs, c'est bien, sauf qu'avec 45 nds de vent en continu (première fois que je vois ça en Med !), la pointe trop arrondie ne pouvait pas accrocher, la vitesse du bateau en reculant était trop rapide (et impossible à maitriser). En changeant de place, on arrivait à trouver de la vase plus molle, mais là du coup, même avec mon plus gros amortisseur de mouillage, on chassait, et il fallait recommencer au bout de 2 heures.

_________________
Car mon bateau est mon trésor, mon Dieu, c'est la liberté;
ma loi, la force du vent; mon unique patrie, la mer .....

José de Espronceda (1808-1842)
avatar
Nicodefreja

Messages : 923
Date d'inscription : 08/11/2014
Age : 52
Localisation : Corfou, Grèce
Modèle de bateau : Oceanis 430

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art du mouillage : ancre chaine cablot main de fer et autres jonctions en inox ou non...

Message par Nicodefreja le Mar 02 Oct 2018, 02:53

Guy, c'est là que je me rends compte que reporter une expérience difficile est un exercice .... difficile !

Autant le dire de suite, nous n'avons pas subi la médicane Zorba: nous avons subi le vent qui a nourri cette médicane, et elle était très vorace cette salope ! Nous avons passé ensuite 2 jours d'angoisse à suivre sa trajectoire, car nous étions dans une position assez risquée, et sans possibilité d'abri (toutes les marinas autour étaient complets, mais même eux ont aussi eu des dégâts). 

Nous savions qu'il y avait un truc vraiment bizarre qui se tramait depuis 10 jours. Des copains Autrichiens nous avaient averti qu'il y avait un truc pas normal qui descendait des Alpes. Mais moi, les Alpes, je ne les ai jamais descendu qu'à ski. 5 jours avant, des amis Italiens avec qui nous naviguions ont préféré remonter plus Nord. Mais nous, nous attendions d'autres amis qui devaient nous rejoindre à Nidri. La plaisance, c'est une vie sociale énorme et géniale, mais cela conduit à faire des erreurs.

Nous étions autour de Lefkas. Les prévisions annonçaient des trucs délirants autour de 60 à 70 nds, mais pas sur Nidri. Elles annonçaient 30/35 d'Est, je pensais que j'étais bon au ponton Skorpios à Nidri. Erreur. Avec les montagnes, le vent a tourné Nord. On a eu 2m de houle au ponton. On s'est sauvé en catastrophe quand tous les mats commençaient à se percuter. Il parait que ça a été encore bien pire après. Il est probable que les 60nds au moins ont été atteint juste au dessus de nous, comme prévu. Voire plus, mais je ne veux pas le savoir. 

Donc on s'est sauvé, non sans dégâts car le proprio du ponton, angoissé de le voir se démanteler sous la houle nous a largué les aussières trop tôt, et j'ai accroché le gréement d'un autre bateau avec un panneau solaire (putain de gréements modernes !). Pas grave.

En partant, on est passé devant un autre ponton où les bateaux et les mats se percutaient tellement que ça m'a presque donné l'envie de vomir. Un massacre. Je ne plaisante pas, c'était vraiment un massacre.

Vu l'heure (23H), il ne nous restait plus que l'option de tenter un mouillage à Vliko, 3 miles au Sud. Sauf que médicane annoncée, il y avait au moins plus de 100 bateaux, évidemment. Et la légendaire solidarité de la plaisance à joué à fond, dès que nous tentions de mouiller à plus de 100 m d'un bateau, c'était un concert de lampe torche. Y'en a même un qui m'a balancé un coup de projecteur très agressif alors que nous approchions pour mouiller par son arrière, donc sans danger, ben il a eu l'occasion de voir la lune. Enfin, ma lune, plutôt. Le trou de balle à l'air par 45 nds de vent (ou plus, je ne sais pas vraiment, peut pas avoir une oeil partout), c'était une première en 20 ans. Mais ça a eu le mérite de bien faire rire l'équipage, et vu les conditions, c'était bienvenu.

Bon, donc on a joué à cela toute la nuit, à mouiller et remouiller sans cesse, et on était toute une bande de joyeux drilles à jouer à ça toute la nuit. C'était joli, tout ce monde qui s'engueule, à coup de projecteur et de corne de brume pneumatique, qu'est ce que c'est beau, ce monde de la plaisance si solidaire .... qui ne pense qu'à sa gueule !!!!

Vers 6H, ça s'est un peu calmé à 25/30 nds, et j'ai pu accroché pour pouvoir fermer les yeux pendant une heure, pendant que ma coskip surveillait. A 8H, j'ai prit la décision de tenter le quai public à Vliko. Quai public, c'est vite dit, vu qu'à l'habitude en Grèce, il est totalement squatté par une boite de charter anglaise, ce qui est totalement illégal. Quand ils nous ont vu arriver, ils ont réparti des annexes le long du quai et mis des cordages entre les bateaux.
 
Je jette un voile pudique sur ce qui s'est passé ensuite. Je n'aurai encore pas le prix Nobel de la paix cette année.

Ensuite, nous avons passé 2 jours à surveiller la médicane heure par heure, car au quai sur ancre, nous n'étions pas très fier, nous étions dans une position très vulnérable. Heureusement, elle a ensuite changé de trajectoire.

Tous les bateaux coulés ont été coulés à quai. C'est un grand classique ici. Coincé, j'avais pris la décision d'attendre, et de partir en mer si elle venait finalement sur nous.

On a vu beaucoup de gens abandonner leur bateau et partir à l'hotel. Le ponton Skorpios a organisé un refuge de secours. Il y a eu d'autres refuges organisés, il n'y a pas eu de victimes, que des pertes matérielles.

Je ne peux pas abandonner mon bateau. C'est notre vie.

Ca a été un petit peu dur, mais ça va mieux.

_________________
Car mon bateau est mon trésor, mon Dieu, c'est la liberté;
ma loi, la force du vent; mon unique patrie, la mer .....

José de Espronceda (1808-1842)
avatar
Nicodefreja

Messages : 923
Date d'inscription : 08/11/2014
Age : 52
Localisation : Corfou, Grèce
Modèle de bateau : Oceanis 430

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art du mouillage : ancre chaine cablot main de fer et autres jonctions en inox ou non...

Message par Drakkars le Mar 02 Oct 2018, 09:43

Merci pour ce récit, ça fait froid dans le dos... J'espère que tu as récupéré..

_________________
Quand la mer rencontre la terre, elle l'épouse ! (drakkars)
Quand la mer monte, j'ai honte, quand elle descend, je l'attends ( Raoul de Godswardeweld)
avatar
Drakkars

Messages : 1707
Date d'inscription : 20/11/2013
Age : 67
Localisation : Marcq en Baroeul
Modèle de bateau : Oceanis 45

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art du mouillage : ancre chaine cablot main de fer et autres jonctions en inox ou non...

Message par michel64 le Mar 02 Oct 2018, 16:55

Nous n'avons pas eu les mêmes conditions que Nico avec le Medicanes, car nous avons foncé nous mettre a l’abri vers Evoiko, le vents soufflait déjà fort a Porto Rafti donc nous sommes monté jusqu’à Eretria, beaucoup plus protégé. 
On a fuit le plus vite possible !

_________________
Le voilier est de loin le moyen le plus lent, le plus inconfortable, le plus coûteux, le plus dangereux et le plus humide, pour quitter un endroit où l’on se trouve particulièrement bien, et rejoindre un endroit (pas forcément prévu) où l’on n’a rien à faire ! (C'est pas de moi !)

Cool
avatar
michel64

Messages : 164
Date d'inscription : 27/05/2013
Age : 54
Localisation : Grèce
Modèle de bateau : Oceanis 45

http://tourdumondedephileas.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art du mouillage : ancre chaine cablot main de fer et autres jonctions en inox ou non...

Message par Seayousoon le Mar 02 Oct 2018, 21:37

A CONTRARIO a écrit:Je ne suis pas pour les ancres type SPADE (même si les valeurs de traction des essais ne laissent pas insensibles) car les formes convexes n'évacuent pas le sable ou la vase et décrochent donc brutalement en arrachant le substrat sans aucune chance de recrocher. Je préfère un dérapage lent à un décrochage brutal qui ne laisse que très peu de temps pour réagir.
J’ai essayé de comprendre cette explication sur la forme convexe et l’évacuation du sable.... en vain.

 Cela m’intéresse de comprendre car j’ai une Spade. En fait mes observations sont que plus je tire et plus l’ancre s’enfonce. A tel point que sur des fonds meubles l’ancre n’est plus visible et même la verge.
Par un vent de plus de 40 nd il y a quelques semaines nous avons dérapé de 2 ou 3 m. Après j’ai plongé pour voir. Devant l’ancre enfouie totalement il y avait un gros monticule de sable. L’ancre n’a pas décroché mais le sable n’etait pas assez dur.....

_________________
A trop regarder la météo, tu restes au bistrot ancien
avatar
Seayousoon

Messages : 875
Date d'inscription : 18/03/2013
Age : 68
Localisation : Polynésie française
Modèle de bateau : Oceanis 45

http://www.seayouaroundtheword.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Plus de chaine ou une ancre plus lourde ?

Message par Philippe Paris le Mer 03 Oct 2018, 23:51

Bonjour à tous
J'ai lu avec intérêt tous les liens postés par chrysm
Super boulot: merci mille fois

Je viens de passer commande de 20m de chaine supplémentaire. Et maintenant je me demande bien pourquoi. 
Voir en particulier l'article "Catenary and Scope in Anchor rodes". Où il est dit que ce qui importe c'est le ration hauteur d'eau/longueur de la ligne de mouillage et assez peu la longueur de chaine.
Ce qui fait la tenue du mouillage c'est la tenue de l'ancre: on parle là de vents très forts. 
Un peu de cablot ne fait pas de mail pour les raisons expliquées par ailleurs.
Alors, que dois-je faire?
Changer mon ancre pour un modèle plus moderne et plus lourd?
Ajouter 20m de chaine?
Faire les deux?
Changer ma chaine grade 30 pour de la 70 plus légère à résistance égale?
Pour info j'ai un Oceanis 35 et je navigue dans des coins où il peut y avoir 13m de différence entre la haute mer et la basse mer...
avatar
Philippe Paris

Messages : 24
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : Paris
Modèle de bateau : Oceanis 35 et Kelt 8m

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art du mouillage : ancre chaine cablot main de fer et autres jonctions en inox ou non...

Message par Seayousoon le Jeu 04 Oct 2018, 06:45

Nous avons internet avec un abonnement pas donné aussi nous limitons les téléchargements. Du coup je n’ai pas encore été voir les liens donnés par Christian. Mais ce que je retiens de mon expérience et des différentes informations glanées en quelques années est :
Pour qu’une ancre accroche, plus que son poids, il faut que la force de traction soit parallèle au fond. Pour cela il est nécessaire d’avoir une longueur de chaîne qui va faire que l’importance de son poids va donner une forme arrondie, tangentielle avec le fond au niveau de la verge. Pour favoriser cette forme il existe d’ailleurs des gueuses qui glissent le long de la chaîne pour la forcer à rester sur le fond. Si la chaîne est courte la verge sera tirée avec un angle qui va relever la pointe de l’ancre, de type soc de charrue, et faciliter le décrochage. 
Un poids de chaîne important agit comme un amortisseur car pour la tendre il faut vaincre son poids. Le câblot utilisé comme main de fer a une certaine élasticité mais si sa longueur n’est que de 1 à 1,5 m je ne suis pas sûr que l’allongement soit réellement suffisant pour amortir efficacement les variations de tension.
Après 4 ans de mouillage je ne calcule plus la longueur de chaîne en fonction de la profondeur.
Je mouille avec une longueur de chaîne toujours de l’ordre de 60 à 70 m, sur des profondeurs de 3 à 17 m et je tire plein régime pour crocher l’ancre.

_________________
A trop regarder la météo, tu restes au bistrot ancien
avatar
Seayousoon

Messages : 875
Date d'inscription : 18/03/2013
Age : 68
Localisation : Polynésie française
Modèle de bateau : Oceanis 45

http://www.seayouaroundtheword.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art du mouillage : ancre chaine cablot main de fer et autres jonctions en inox ou non...

Message par Philippe Paris le Jeu 04 Oct 2018, 07:32

L'article "Catenary and Scope in Anchor rodes" est intéressant en ce sens qu'il démontre que pour des vents assez forts, la tension sur la ligne d'ancre est telle qu'il n'y a plus d'effet "chainette" (catenary en anglais) et que toute la ligne d'ancre est tendue. Et l'auteur indique que le bon remède est de mettre 8 fois la hauteur d'eau. 
La performance des ancres est considérablement meilleure avec 5 fois la hauteur d'eau qu'avec 3 fois, notre règle traditionnelle.
Ce qui est vrai sur les gros bateaux (les cargos) ne l'est plus sur nos "petits" bateaux: effet d'échelle de la taille de l'ancre et de celle de la chaine en regard de celle du bateau.
Comme toi Seayousoon, je mouille le plus souvent entre 3 et 17m d'eau, je fais un peu d'arrière pour faire crocher et vérifier que le bateau fait tête. Mais la question que je me pose est: Dans un grain à 40 noeuds au mouillage, avec 1 ou 2 noeuds de courant comme nous avons souvent dans mon coin, comment va se comporter le mouillage?
avatar
Philippe Paris

Messages : 24
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : Paris
Modèle de bateau : Oceanis 35 et Kelt 8m

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art du mouillage : ancre chaine cablot main de fer et autres jonctions en inox ou non...

Message par Philippe Paris le Jeu 04 Oct 2018, 07:33

J'ai une autre interrogation: comment être sûr de la liaison cablot - chaine? une épissure "classique" fait-elle l'affaire?
avatar
Philippe Paris

Messages : 24
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : Paris
Modèle de bateau : Oceanis 35 et Kelt 8m

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art du mouillage : ancre chaine cablot main de fer et autres jonctions en inox ou non...

Message par Nicodefreja le Jeu 04 Oct 2018, 15:51

Drakkars a écrit:J'espère que tu as récupéré..
 
Merci Guy :-) Rentré hier soir à Corfou, à slalomer entre les orages et avec un pilote en panne. Quant ça veut pas, ça veut pas .... Bon allez, fin de saison, on oublie les images, on répare et remet en état ce qui doit l'être, et vivement le printemps prochain ! Et puis je ne vais pas désarmer avant novembre, donc il y aura encore de petites sorties.

Pour A Contrario, l'effet dont tu parles ne se produit que dans la vase collante: c'est l'effet bouchon des ancres convexes (dont la Spade), phénomène connu de la grosse motte de vase qui reste coincé dans la pelle et qui empêche de raccrocher en cas de décrochage. Par contre, cela ne se produit pas dans le sable (qui lui ne colle pas). C'est pour cela que Michel de Seayousoon ne comprend pas.

Pour Philippe Paris: oui, une épissure sur chaine, ça tient très bien, surtout la version où les torons sont passés dans une longueur de chaine (la version où les torons sont passés dans un maillon de chaine puis épissés sur le cordage est beaucoup moins solide). Si on a un peu peur, on augmente la longueur de chaine épissée (80 cm), et là c'est plus que blindé !

_________________
Car mon bateau est mon trésor, mon Dieu, c'est la liberté;
ma loi, la force du vent; mon unique patrie, la mer .....

José de Espronceda (1808-1842)
avatar
Nicodefreja

Messages : 923
Date d'inscription : 08/11/2014
Age : 52
Localisation : Corfou, Grèce
Modèle de bateau : Oceanis 430

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art du mouillage : ancre chaine cablot main de fer et autres jonctions en inox ou non...

Message par Philippe Paris le Jeu 04 Oct 2018, 15:55

Merci Nicodefreja pour la précision sur l'épissure. 
Aurais-tu une photo ou une référence de cette version d'épissure sur une longueur de chaine?
merci
avatar
Philippe Paris

Messages : 24
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : Paris
Modèle de bateau : Oceanis 35 et Kelt 8m

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art du mouillage : ancre chaine cablot main de fer et autres jonctions en inox ou non...

Message par Nicodefreja le Jeu 04 Oct 2018, 16:10

Oui,bien sur, on trouve beaucoup de littérature sur le net à ce sujet, et c'est simple à réaliser. Voici un exemple:

http://www.bluemoment.com/warpchainsplice.html

_________________
Car mon bateau est mon trésor, mon Dieu, c'est la liberté;
ma loi, la force du vent; mon unique patrie, la mer .....

José de Espronceda (1808-1842)
avatar
Nicodefreja

Messages : 923
Date d'inscription : 08/11/2014
Age : 52
Localisation : Corfou, Grèce
Modèle de bateau : Oceanis 430

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art du mouillage : ancre chaine cablot main de fer et autres jonctions en inox ou non...

Message par Philippe Paris le Jeu 04 Oct 2018, 16:11

super
merci
avatar
Philippe Paris

Messages : 24
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 66
Localisation : Paris
Modèle de bateau : Oceanis 35 et Kelt 8m

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art du mouillage : ancre chaine cablot main de fer et autres jonctions en inox ou non...

Message par GRAC le Ven 12 Oct 2018, 14:18

La lecture des différents témoignages de ce fil et pour ma part le vécu cet été ( 9 aout 2018) d'un orage "Kollossal" en fin de journée au mouillage de la plage d'argent à Porquerolles ( port complet), j'ai commandé et vient de recevoir UNE MAIN DE FER. je tente une photo.
Question : quelqu'un peut -il me conseiller pour le type de cordage ( type ,long/largeur, 3 torons ?) et quel nœud faire pour la jonction.
Un cordage "tout prêt " avec cosse et une manille est -elle possible sans fragiliser le mouillage. Merci
avatar
GRAC

Messages : 129
Date d'inscription : 09/04/2014
Age : 73
Localisation : NEUVILLE SUR SAONE
Modèle de bateau : Océanis 37 modèle 2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art du mouillage : ancre chaine cablot main de fer et autres jonctions en inox ou non...

Message par GRAC le Ven 12 Oct 2018, 15:26

Photo main de fer
avatar
GRAC

Messages : 129
Date d'inscription : 09/04/2014
Age : 73
Localisation : NEUVILLE SUR SAONE
Modèle de bateau : Océanis 37 modèle 2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art du mouillage : ancre chaine cablot main de fer et autres jonctions en inox ou non...

Message par chrysm le Dim 14 Oct 2018, 11:41

As tu les spécifications de ta main de fer ?  Sa marque son modèle ?
Elle a un petit air du modèle de chez Osculati.


Pour le reste difficile de savoir ce qu’on peut faire avec sans son diamètre intérieur et celui du cordage que tu veux utiliser.

Si tu suis les recommandations actuelles , ce sera un bout nylon 3 torons de 22 ou 24 probablement. Épissure impérative .

Pour le moment, je n’ai pas encore finalisé les recherches que j’ai initié avec ce fil, j’ai opté pour un bout amortisseur double, en patte d’oie .
Donc impossible de mettre un bout avec cosse. Et dans tous les cas tu ne pourras passer qu’une cosse Nylon . J’ai donc opté pour un look dynalight de 5mm de dia pour chacun de mes cordages sur une très courte longueur. Sur l’œil je l’ai passé en boucle pour qu’il n’y ait pas de ragage par rotation . Sur la jonction avec le bout amortisseur je l’ai fait sur une cosse nylon.  J’ai un doute sur la résistance de l’ensemble dans du gros temps.  Teste jusqu’à 30 noeuds etablis au mouillage.

_________________
ChrysM sur Océanis 37 Limited Edition 2013
avatar
chrysm
Admin

Messages : 3280
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 47
Localisation : Hérault
Modèle de bateau : Oceanis 37 Limited Edition 2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art du mouillage : ancre chaine cablot main de fer et autres jonctions en inox ou non...

Message par GRAC le Dim 14 Oct 2018, 16:12

Bonjour, merci Chrysm pour ta réponse. J'ai beaucoup tourné sur les sites internet lesquels proposent diverses "main de fer".
J'ai acheté sur le site www.equipnautic.com cette main de fer qui ressemble effectivement au produit osculati.
J'ai été surpris par le poids de cette main ( 972 gr) ,l'œil mesure 5 cm, c'est une belle pièce mais hélas aucune information sur la nature du métal ni sur ses résistances à la traction ?
Je note que tu proposes une épissure impérative pour la jonction cordage nylon 3 torons amortisseur ( 22 ou 24 )…. avec l' œil de la main de fer.
Aie, Aie voui ,Jamais fait d'épissure je vais me renseigner…
Je ne comprends toutefois pas quand tu écris " sur l'œil je l'ai passé en boucle…"
avatar
GRAC

Messages : 129
Date d'inscription : 09/04/2014
Age : 73
Localisation : NEUVILLE SUR SAONE
Modèle de bateau : Océanis 37 modèle 2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art du mouillage : ancre chaine cablot main de fer et autres jonctions en inox ou non...

Message par chrysm le Dim 14 Oct 2018, 19:23

Malheureusement je ne suis pas au bateau. La semaine prochaine seulement. Je pourrai te faire une photo.
Mais en gros :
Main de fer -> Loop Dyneema (dynalite pro) le plus court possible -> Nylon 3 torons épissé avec cosse coeur 

Une épissure sur du nylon 3 torons est TRES facile à faire, idem pour le dynalite (il faut les aiguilles à épisser quand même).

_________________
ChrysM sur Océanis 37 Limited Edition 2013
avatar
chrysm
Admin

Messages : 3280
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 47
Localisation : Hérault
Modèle de bateau : Oceanis 37 Limited Edition 2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art du mouillage : ancre chaine cablot main de fer et autres jonctions en inox ou non...

Message par Cadenza le Dim 14 Oct 2018, 20:07

Merci à Chrysm pour ce fil que je viens de lire. Super intéressant !!
Une petite photo de ma main de fer testée une nuit entière à env 40nd de vent (on la trouve chez SVB).
 
avatar
Cadenza

Messages : 47
Date d'inscription : 01/05/2017
Age : 63
Localisation : Croatie / Split
Modèle de bateau : OC45

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art du mouillage : ancre chaine cablot main de fer et autres jonctions en inox ou non...

Message par chrysm le Dim 14 Oct 2018, 21:46

Cadenza a écrit:Merci à Chrysm pour ce fil que je viens de lire. Super intéressant !!
Une petite photo de ma main de fer testée une nuit entière à env 40nd de vent (on la trouve chez SVB).
 
Merci !
D'après ce que dit PTP ici http://www.plaisance-pratique.com/La-main-de-fer-ou-crochet-d#forum1745 ta main de fer N'est PAS recommandée notamment parce que l'angle de traction n'est pas optimal...

_________________
ChrysM sur Océanis 37 Limited Edition 2013
avatar
chrysm
Admin

Messages : 3280
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 47
Localisation : Hérault
Modèle de bateau : Oceanis 37 Limited Edition 2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art du mouillage : ancre chaine cablot main de fer et autres jonctions en inox ou non...

Message par Nicodefreja le Dim 14 Oct 2018, 22:54

Très jolie épissure Cadenza, bravo ! Juste la finir au couteau chauffant pour enlever les petits bouts qui dépassent. Mais ce n'est juste qu’esthétique, ça n'en reste pas moins une très bonne épissure qui tiendra plus que ce que le bateau pourra supporter  OK

Sinon, PTP n'est pas une bible non plus, il faut savoir nuancer ce qu'on y lit. Et ces systèmes d'amortissement n'ont pas vocation à être une ligne de mouillage. Ils n'ont pour fonction que de soulager le mouillage pour l'aider à tenir. Il ne faut pas l'oublier. C'est juste qu'il ne faut pas qu'ils coincent s'il faut se sauver en urgence

_________________
Car mon bateau est mon trésor, mon Dieu, c'est la liberté;
ma loi, la force du vent; mon unique patrie, la mer .....

José de Espronceda (1808-1842)
avatar
Nicodefreja

Messages : 923
Date d'inscription : 08/11/2014
Age : 52
Localisation : Corfou, Grèce
Modèle de bateau : Oceanis 430

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art du mouillage : ancre chaine cablot main de fer et autres jonctions en inox ou non...

Message par jeanpaul le Dim 14 Oct 2018, 23:44

J ai la meme que grac acheté 19 euros chez AD tres satisfait  j ai juste fait une boucle  avec un bout de 10 en double plus un noeud pour éviter que ca glisse dans l oeil de la main courante qui n est  d ailleurs absolument pas agressive pour le cordage
avant j avais une wichard une saleté l espece de petit piston a ressort de verrouillage s est tordu une demi heure de bagarre pour le casser pour enlever la main de fer heureusement il faisait beau le lendemain 
j aime bien mon système a deux bouts ca permet de repartir l effort sur deux taquets contrairement au système de cadenza prévu pour un seul bout
pour bien amortir si je vois des rappels qui me semblent trop violents il m arrive de lacher 3  metres de chaque côté la main  de fer est largement sous l eau  elle ne s est jamais détachées toute seule je n ai jamais eu de mal a l oter
nico le système n a pas pour but deul d amortir mais aussi de soulager le système de poupée du guindeau puisque lui n a plus comme effort que le poids de 1 a 3  mrtres de chaine

_________________
Nous sommes des voyageurs des voyageurs de ce monde non pas les habitants  Erasme
avatar
jeanpaul

Messages : 1616
Date d'inscription : 08/05/2014
Age : 68
Localisation : VIE A BORD
Modèle de bateau : OCEANIS 31 DL

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art du mouillage : ancre chaine cablot main de fer et autres jonctions en inox ou non...

Message par jeanpaul le Dim 14 Oct 2018, 23:59

Encore l écriture automatique la main de fer est devenue main courante
nico tu as sûrement raison ta liaison chaîne cablot ne crée peut être pas un point faible sur la ligne de mouillage  quand ca vient d etre fait mais la chaine galva c est quand même agressif n y a t il pas un risque d usure assez rapide des torons avec une ligne qui n arrête pas de se tendre et se detendre  
c rst peut être dans ma tête mais je n arriverai pas a bien dormir avec une ligne de mouillage mixte
je pense que les points faible quand on mouille c a peut etre l ancre qui peut déraper mais j ai douvent remarque peut etre parce que j'ai de la chance elle finit par coincer dans un rocher et la bien bloquer c est le taquet qui trinque j ai pas tres confiance dans nos constructions beneteau c est pourquoi je prefere remonter les efforts sur 2 taquets  je pense que c est la que ca va casser bien avant la rupture de chaine j ai donc de la chaine grade disons standard dans la taille prevue par beneteau
pour mon O 31  c est du 8

_________________
Nous sommes des voyageurs des voyageurs de ce monde non pas les habitants  Erasme
avatar
jeanpaul

Messages : 1616
Date d'inscription : 08/05/2014
Age : 68
Localisation : VIE A BORD
Modèle de bateau : OCEANIS 31 DL

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art du mouillage : ancre chaine cablot main de fer et autres jonctions en inox ou non...

Message par Cadenza le Lun 15 Oct 2018, 13:55

Nicodefreja a écrit:Très jolie épissure Cadenza, bravo ! Juste la finir au couteau chauffant pour enlever les petits bouts qui dépassent. Mais ce n'est juste qu’esthétique, ça n'en reste pas moins une très bonne épissure qui tiendra plus que ce que le bateau pourra supporter  OK

Sinon, PTP n'est pas une bible non plus, il faut savoir nuancer ce qu'on y lit. Et ces systèmes d'amortissement n'ont pas vocation à être une ligne de mouillage. Ils n'ont pour fonction que de soulager le mouillage pour l'aider à tenir. Il ne faut pas l'oublier. C'est juste qu'il ne faut pas qu'ils coincent s'il faut se sauver en urgence

Pour être plus présentable, j’ai coupé les 3 poils apparus lors de notre nuit à 40nd dans un mouillage de 8m et 55m de chaîne, alors que j’avais bien serré chaque brin lors de l’épissure.

Ce matin, j’ai pris 2 photos de ma main de fer comme je l’installe à chaque mouillage forain. 
Les réserves de PTP sur ce crochet ne sont, à mon sens, pas applicables à ma solution car je n’ai pas de manille sur le crochet mais l’épissure se trouve directement sur l’axe de l’étrier. 
Ce crochet est super pratique du fait qu’il est libéré par son poids dès qu’on remonte la chaîne.


avatar
Cadenza

Messages : 47
Date d'inscription : 01/05/2017
Age : 63
Localisation : Croatie / Split
Modèle de bateau : OC45

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art du mouillage : ancre chaine cablot main de fer et autres jonctions en inox ou non...

Message par A CONTRARIO le Lun 15 Oct 2018, 14:40

Cela fait un moment que je ne suis pas venu sur le forum....
@seayousoon, voici l'explication de la différence entre pelle convexe et concave :
L'adresse de l'article complet : http://www.plaisance-pratique.com/bancs-d-essais-d-ancres


Dernière édition par chrysm le Lun 15 Oct 2018, 18:14, édité 1 fois (Raison : Modéré : on ne peut pas copier un contenu sans autorisation de l'auteur)

_________________
Homme libre, toujours tu chériras la mer.
avatar
A CONTRARIO

Messages : 194
Date d'inscription : 03/10/2016
Age : 52
Modèle de bateau : OCEANIS 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art du mouillage : ancre chaine cablot main de fer et autres jonctions en inox ou non...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum