L'art du mouillage : ancre chaine cablot main de fer et autres jonctions en inox ou non...

Aller en bas

L'art du mouillage : ancre chaine cablot main de fer et autres jonctions en inox ou non...

Message par chrysm le Dim 16 Sep 2018, 16:59

Dans mes dernières navigations j'ai remarqué que certains d'entre nous (moi compris) avions plus ou moins confiance dans nos mouillages selon notamment notre connaissance technique réelle de l'art du mouillage et notre savoir faire personnel en la matière. J'ai pu avoir moi-même des opinions très fausses basées sur des "savoirs" anciens pas toujours vérifiés par ailleurs.
Je me suis donc lancé dans une recherche, une réactualisation de mes connaissances en la matière et je propose de partager ensemble ce qu'on a pu trouver/lire en essayant de repousser nos a priori et préjugés...
Pas si simple...
Je propose d'actualiser cette "tête de post" en fonction des sources et liens que vous ne manquerez (probablement) pas de partager.

Les "références" en technique - les lectures incontournables


Les sites de références avec différentes informations techniques


Les articles / editos / videos de presse / documents de synthèse


Dans les forums :

Composition d'un mouillage


Analyse de ces documents :

  • Mouillage mixte préférable avec câblot en Nylon (3 torons par ex) à toute solution "100% chaine". Tenue bien meilleure
  • Attention au choix des mains de fer (ouverte de préférence avec caractéristiques connues) pour la plupart un nœud de bosse est préférable (encore faut-il savoir le faire voir vidéos / docs pour la réalisation)
  • Le facteur poids (chaîne ou ancre) reste peu déterminant (mais suivre les recommandations pour sa taille de bateau)
  • Attention à la résistance de la chaîne (cf feuille de calculs) bien souvent la conclusion :  Grade 40 mini , 70 ou 80 préférable
  • Les ancres / chaînes inox... ne semblent pas être un choix judicieux pour le grand voyage (mais peu déterminant pour quelques mouillages estivaux)


Controverses :
Si la majorité des tests éliminent les ancres de génération ancienne (dont la conception remonte bien souvent avant 1980), qui ne sont pas dénuées d'intérêt mais qui sont dépassées par les performances des ancres plus récentes, pour ces dernières leurs performances semblent sensiblement équivalentes. Les quelques Spade Rocan et autres Manson Supreme sont souvent citées en référence pour des performances légèrement supérieures avec bien souvent un prix très substantiel qui ne semble se justifier que pour du long voyage ou des mouillages habituels sur des fonds de tenue médiocre. Il semble donc inutile de jeter sa CQR ou sa Delta si elle vous convient (notamment pour votre secteur de navigation), pour un "petit poil" meilleur sauf à en avoir un usage intensif/régulier prévu.

Reste l'intérêt d'un tape-cul (y compris sur un voilier classique) à déterminer... pour limiter l'évitement ... mais incompatible avec un vent très fort (au delà de 50nds)

_________________
ChrysM sur Océanis 37 Limited Edition 2013
avatar
chrysm
Admin

Messages : 3183
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 47
Localisation : Hérault
Modèle de bateau : Oceanis 37 Limited Edition 2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art du mouillage : ancre chaine cablot main de fer et autres jonctions en inox ou non...

Message par Drakkars le Lun 17 Sep 2018, 19:04

Alors là, Christian, tu nous gâtes ! quel boulot ! Merci. OK
Le mouillage est en effet une préoccupation quotidienne en vacances.

_________________
Quand la mer rencontre la terre, elle l'épouse ! (drakkars)
Quand la mer monte, j'ai honte, quand elle descend, je l'attends ( Raoul de Godswardeweld)
avatar
Drakkars

Messages : 1670
Date d'inscription : 20/11/2013
Age : 67
Localisation : Marcq en Baroeul
Modèle de bateau : Oceanis 45

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art du mouillage : ancre chaine cablot main de fer et autres jonctions en inox ou non...

Message par farfa III Hier à 11:15

Merci, cela va nous faire de la lecture pour les longues soirées d'hiver !!!
Un commentaire à chaud : 
Mouillage mixte préférable avec câblot en Nylon (3 torons par ex) à toute solution "100% chaine". Tenue bien meilleure
Vraiment démontré ?
Moi qui vient de d'investir dans 50 mètres de chaîne  Sad Sad Sad

_________________
farfa III
avatar
farfa III

Messages : 104
Date d'inscription : 23/12/2013
Age : 63
Localisation : Paris IV
Modèle de bateau : OC31 GTE

http://thbchatillonfarfatrois.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art du mouillage : ancre chaine cablot main de fer et autres jonctions en inox ou non...

Message par Nicodefreja Hier à 19:39

J'hésite un peu à rentrer dans ce genre de sujet .... Il a généré tant de polémiques ....

Mais oui Farfa, on considère qu'un mouillage mixte en cas de fort vent est préférable car il est simplement plus souple. Le cablot jouera le rôle d'amortisseur limitant les effets de décrochage dus à la rigidité de la chaine (les à coups dans les rafales). De plus, cela évitera de pulvériser ton davier (vécu ...  Crying or Very sad Crying or Very sad )

Mais rassure toi Farfa, depuis tout cela a bien évolué, il te suffit de te constituer un amortisseur de mouillage constitué d'une main de fer (moi j'aime bien la manille Kong pour n'avoir eu jamais aucun soucis avec, mais bon il y a d'autres modèles), 3 à 5 m de cablot avec un amortisseur en caoutchouc (solide, j'en pulvérise assez souvent au dessus de 40/45 nds), et tu auras un amortissement au moins aussi bon voir plus qu'avec 30 ou 40 m de cablot.

Avec ça, j'ai déjà tenu plus de 55 nds de vent pendant deux heures avec juste 35 m de chaine (mais sur fond de vase bien sur) sans bouger d'un cm ...

_________________
Car mon bateau est mon trésor, mon Dieu, c'est la liberté;
ma loi, la force du vent; mon unique patrie, la mer .....

José de Espronceda (1808-1842)
avatar
Nicodefreja

Messages : 878
Date d'inscription : 08/11/2014
Age : 51
Localisation : Corfou, Grèce
Modèle de bateau : Oceanis 430

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art du mouillage : ancre chaine cablot main de fer et autres jonctions en inox ou non...

Message par jeanpaul Hier à 20:21

Je suis d accord avec nico le meilleur mouillage c est celui dans lequel on a confiance
pour ma part c est tout chaine avec  un amortisseur tel que décrit par nico moi ma main de fer est une simple piece  sans piece mobile qui se croche sur un maillon  de cette piece part un bout en double qui reparti l effort sur les deux taquets  aucun effort sur la poupée du guindeau    je n ai jamais casse le bout mais si ca devez arriver il reste la chaine
je n arriverai jamais a dormir tranquille avec une epissure chaine  cablot  ni avec le risque du cablot qui rague sur un fond rocheux

_________________
Nous sommes des voyageurs des voyageurs de ce monde non pas les habitants  Erasme
avatar
jeanpaul

Messages : 1501
Date d'inscription : 08/05/2014
Age : 68
Localisation : VIE A BORD
Modèle de bateau : OCEANIS 31 DL

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art du mouillage : ancre chaine cablot main de fer et autres jonctions en inox ou non...

Message par chrysm Hier à 21:06

Pour t’en convaincre tu as les calculs avec accès à la modélisation Mathématique et physique faite par artimon et son prédécesseur A Fraysse dont j’étais un fervent lecteur des fiches guide parues sur V et V du temps où c’était encore une revue sérieuse. Il explique lui même les approximations et autres sources d’erreurs et d’ailleurs il a abordé une étape de validation par le réel de sa modélisation. 
j’avoue qu’une partie dépasse bien largement mes connaissances en meca mais je trouve que la plupart des éléments sont tres sérieux avec une réelle tentative d’analyse critique des sources d’erreur . Il y a sur Stw et H&O des débats anciens sur ces questions auxquels Nico a lui aussi apporté sa pierre (d’expérience). 

J’ai retenu que :
- la profondeur à prendre en compte était celle vue de l’étrave
- la règle empirique de longueur mouillée se faisait en fonction de la force beaufort et de cette hauteur 
-  que le facteur essentiel était le fardage (en même temps quand on y réfléchi c’est logique : plus facile de retenir une frêle bouée qu’un grand morceau de voile)
- que le mouillage mixte apportait la protection de la chaîne sur’ sa partie basse en contact avec rochers et’autres , et l’amortissement de la partie supérieure en câblot grâce aux propriétés du textile
- que la tenue de l’ensemble était celle du point le plus faible (ça c’est classique )
- qu’on pouvait ne pas forcément mettre toute la chaîne dans l’eau et utiliser un câblot amortisseur (3 torons nylon étant la référence) d’une longueur suffisante (plus de 10m pour faire simple)
- yoruk a émis des propositions d’étude d’amortisseurs plus longs plongeants pour des bateaux petits (plus petits que le 54 pieds d’artimon) et qu’il semble que cela donne quasiment les mêmes résultats à condition qu’il n’y ait pas un point de ravage qui fragilise excessivement l’ensemble 
- que tout cet art certes est intéressant mais n’est pas déterminant pour du beau temps (inférieur à F6/F7) ce qui est la situation la plus classique de mouillage  pour 99% des plaisanciers (dont je suis)
- rien ne sert de mettre 60m de chaîne dans l’eau si le vent est suffisamment fort sa raideur fera qu’on dérapera bien plus tôt qu’avec une longueur plus courte et un amortisseur et bien plus qu’avec la même longueur et’ lamortisseur .
- deux modèles  mains de fer semblent sortir du lot (données dans les références ) sachant que pour la Kong artimon a évoqué les conditions dans lesquelles la sienne s’est tordue et qui l’ont obligé à dériver mouillage pendant en attendant de pouvoir la scier en sécurité 
- un noeud de bosse semble rester la préconisation mais’penible A faire défaire au quotidien (ce que je faisais avant’ davoir une main de fer)
- rien n’interdit Jena Paul d’avoir deux câblots amortisseurs ceinture et bretelles
- qu’une remarquable intervention (de nico) dans ces débats rapporte notamment le fait qu’un mouillage bien adapté aux fonds rencontrés localement le mouillage effectué) sera toujours bien plus performant qu’un mouillage moyen prévu pour « tous types de fonds » cf grappin et tout textile très long sur fond d’algues vs une belle ancre Rocna et ses 50m de chaîne par ex.

- le tout cablot (sauf ancre) est très pratiqué (en sécurité) notamment aux Us (pas dans les îles ) mais principalement sur des côtes vaseuses/sableuses qui ne présentent pas de risque d’abrasion par l’environnement marin

- il ne sert à rien de sortir l’amortisseur de 30m de long pour 20 noeuds de vent

- les vendeurs de chaîne ont d’intérêt à vendre de la chaîne 
- et les vendeurs tout ce qui leur apporte la plus grande marge possible 
(Ce que je trouve tout à fait normal)

A titre perso j’ai tout à revoir non que tout soit mauvais mais pas forcément utilisé de façon maîtrisée

_________________
ChrysM sur Océanis 37 Limited Edition 2013
avatar
chrysm
Admin

Messages : 3183
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 47
Localisation : Hérault
Modèle de bateau : Oceanis 37 Limited Edition 2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art du mouillage : ancre chaine cablot main de fer et autres jonctions en inox ou non...

Message par Nicodefreja Hier à 23:20

jeanpaul a écrit:
je n arriverai jamais a dormir tranquille avec une epissure chaine  cablot  ni avec le risque du cablot qui rague sur un fond rocheux

Ah non, non, une épissure chaine cablot, ça tient super quand c'est correctement fait (et ce n'est pas dur à faire correctement)

_________________
Car mon bateau est mon trésor, mon Dieu, c'est la liberté;
ma loi, la force du vent; mon unique patrie, la mer .....

José de Espronceda (1808-1842)
avatar
Nicodefreja

Messages : 878
Date d'inscription : 08/11/2014
Age : 51
Localisation : Corfou, Grèce
Modèle de bateau : Oceanis 430

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art du mouillage : ancre chaine cablot main de fer et autres jonctions en inox ou non...

Message par Nicodefreja Hier à 23:37

chrysm a écrit:
- le tout cablot (sauf ancre) est très pratiqué (en sécurité) notamment aux Us 

Ah non, y'a encore des petits "malins", parfois mais c'est heureusement rare, qui jouent à ça en Europe. Ca donne lieu à de belles engueulades la nuit au mouillage alors que tout le monde est sur chaine ......  Suspect Suspect

Sinon, je n'ai jamais fait aucune intervention remarquable à ce sujet à ma connaissance (Mais c'est gentil Chrysm :-) ) Je pense que tu dois confondre avec mon ami Robert, qui lui, a beaucoup apporté sur le sujet (mais il n'est pas le seul, heureusement)

_________________
Car mon bateau est mon trésor, mon Dieu, c'est la liberté;
ma loi, la force du vent; mon unique patrie, la mer .....

José de Espronceda (1808-1842)
avatar
Nicodefreja

Messages : 878
Date d'inscription : 08/11/2014
Age : 51
Localisation : Corfou, Grèce
Modèle de bateau : Oceanis 430

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art du mouillage : ancre chaine cablot main de fer et autres jonctions en inox ou non...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum