Qui est en ligne ?
Il y a en tout 46 utilisateurs en ligne :: 7 Enregistrés, 0 Invisible et 39 Invités :: 2 Moteurs de recherche

DREAMER, Filanciu, Jonathan « mea », Loup 72, Mezig, Philippe-ch, rosy34

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 268 le Lun 03 Juin 2019, 22:34
Informations
les documents -> DRIVE
Derniers sujets
» Vérin Lecomble et Schmitt
par A CONTRARIO Aujourd'hui à 12:45

» batterie lithium
par Jonathan « mea » Aujourd'hui à 11:08

» détartrage échangeur sur yanmar 3 ym
par A CONTRARIO Aujourd'hui à 10:13

» Jauge Vdo de carburant indique toujours le plein 4/4
par jean cyrille Aujourd'hui à 09:03

» taille des Lettres pour le nom
par Jonathan « mea » Hier à 19:41

» Beneteau SAV
par FEF Hier à 17:32

» Transpacifique Seayousoon 2018
par A CONTRARIO Lun 16 Sep 2019, 15:28

» question sur portique, annexe, éclairage, mouillage OC37
par nautile Dim 15 Sep 2019, 18:02

» En changeant le joint du congèle grosse baisse de conso
par jeanpaul Dim 15 Sep 2019, 09:15

» Alarme batterie
par Bertrand Sam 14 Sep 2019, 10:43

» Radar Raymarine Quantum en wifi
par Jonathan « mea » Ven 13 Sep 2019, 14:53

» VHF GPS
par lhoteardey Jeu 12 Sep 2019, 22:05

» LADAC 1204
par erwann Mer 11 Sep 2019, 16:39

» miroir oc 37
par Fred37 Mer 11 Sep 2019, 12:54

» énergie solaire et batterie
par Jonathan « mea » Mar 10 Sep 2019, 17:46

Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée


Présentation d'un Oceanis 40

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Présentation d'un Oceanis 40 Empty Présentation d'un Oceanis 40

Message par Tamarine le Dim 27 Oct 2013, 20:15

Bonjour,
Je suis propriétaire d'un Oceanis 40 depuis 2010 et je navigue en Vendée. Jusqu'à présent nous étions en équipage réduit à 2 personnes, et je ne m'intéressais pas trop au "bricolage" mais je vais maintenant naviguer seule. J'adore mon bateau et je souhaite pouvoir continuer à l'utiliser seule. Ce qui me pose problème, ce n'est pas la navigation mais le côté technique. Je n'ai pas de connaissance particulière en électricité, ni en plomberie, mais je suis prête à me former. La première chose, c'est que vais devoir trouver des moyens pour faciliter les manoeuvres en solitaire. Si vous avez des suggestions je suis preneuse. D'autre part, si quelqu'un a un plan détaillé des passages de câbles, bref de tout ce que l'on ne voit pas, cela m'intéresse de l'étudier. Nous n'avons pas eu ce genre de document à la livraison, seulement un livret du propriétaire très sommaire.
Au plaisir de vous lire

Tamarine

Messages : 48
Date d'inscription : 27/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Présentation d'un Oceanis 40 Empty Re: Présentation d'un Oceanis 40

Message par chrysm le Dim 27 Oct 2013, 20:20

Bonjour tamarine et bienvenue

Quel est l'équipement de ton bateau (options / installations complémentaires ?) ça permettra de te répondre un peu plus précisément pour l.utilisation en solo.
A quel moment du solo as tu besoin de plus d'aide ?

_________________
ChrysM sur Océanis 37 Limited Edition 2013
chrysm
chrysm
Admin

Messages : 3472
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 48
Localisation : Hérault
Modèle de bateau : Oceanis 37 Limited Edition 2013

Revenir en haut Aller en bas

Présentation d'un Oceanis 40 Empty Re: Présentation d'un Oceanis 40

Message par SQN 85 le Dim 27 Oct 2013, 22:09

Bonjour Tamarine,
Habitant engalement en vendée( à St Gilles) je suis à ta disposition...
N'hésite pas à me contacter en MP dans un premier temps et je te communiquerai mes coordonnées GSM .
En attendant, bienvenue parmi nous ! Laughing 

_________________
Présentation d'un Oceanis 40 00010 PATRICK sur SINE QUA NON Présentation d'un Oceanis 40 Drapea12
SQN 85
SQN 85
Admin

Messages : 717
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 61
Localisation : Vendée et Croatie
Modèle de bateau : Océanis 393 Clipper

http://www.marina-punat.hr/index.php?lang=en

Revenir en haut Aller en bas

Présentation d'un Oceanis 40 Empty Re: Présentation d'un Oceanis 40

Message par Tamarine le Ven 01 Nov 2013, 09:57

Bonjour,
Merci pour votre accueil,
Mon Oceanis est bien équipé, j'ai tout à poste, y compris la balancine, mais pour les prises de ris, je galère un peu. Du coup j'anticipe et j'ai tendance à être sous toilée. Question voiles, j'ai un génois course croisière de chez Delta triradial qui est vraiment top. Un spi asymétrique que je n'ai pas eu l'occasion de mettre en solo pour l'instant.
Mon deuxième problème réside sans les manoeuvres de port. Avant, nous étions à Saint-Gilles au ponton 5 (pour SQN 85). Maintenant aux Sables c'est plus confortable; pour sorti aucun souci mais pour rentrer...Shocked j'ai du mal à tout faire en même temps !Il y a peut-être des astuces.
Sinon, en navigation, avec le pilote je n'ai aucun problème pour tout gérer.
Et pour finir, j'ai commencé à explorer l'intérieur du bateau, mais j'ai du mal à tout repérer (passages de câbles, circuit du chauffage air pulsé, etc.sans compter que le moteur reste pour moi un grand grand mystère).. Ce qui fait que je ne suis pas toujours très rassurée car je me dis que s'il m'arrive quelque chose en mer, je suis un peu démunie. J'ai besoin de maîtriser en apprenant progressivement et j'ai déjà trouvé pas mal de choses sur ce blog alors merci à tous.

Tamarine

Messages : 48
Date d'inscription : 27/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Présentation d'un Oceanis 40 Empty Re: Présentation d'un Oceanis 40

Message par Richard84 le Ven 01 Nov 2013, 13:39

Bonjour Tamarine et bienvenue sur ce forum,
Si cela peut te rassurer, je n'y comprends pas plus que toi. Mais il suffit de faire semblant...Razz 
Richard84
Richard84
Admin

Messages : 1411
Date d'inscription : 17/03/2013
Age : 61
Localisation : Vaucluse

Revenir en haut Aller en bas

Présentation d'un Oceanis 40 Empty Re: Présentation d'un Oceanis 40

Message par chrysm le Sam 02 Nov 2013, 23:57

Tamarine, ça faut beaucoup de choses a apprendre en même temps.

Question manœuvres de port : aucun propriétaire sérieux ne te dira qu'il fait ça sans aucune inquiétude surtout pas au début avec un bateau neuf. Plusieurs choses a noter : 1 un jour ou l'autre il aura des bignes c'est inévitable.
2 le grand principe avec un bateau c'est que c'est comme une voiture sur de la glace (ou une savonnette) donc bien anticiper, prendre le temps de réfléchir avant et de bien se construire son scénario de qui fait quoi et dans quel ordre. Si tu navigues a deux ou plus il n'est pas idiot de faire une debrifing de la manœuvre de port une fois que tout est redevenu calme pour identifier les questions les problèmes et mieux appréhender la fois suivante.
3 il n'y a pas de manœuvre académique il n'y a que la manœuvre qu'on a effectuée. Si elle fonctionne elle est bonne
4 bien qu'il faille penser a comment on va sortir d'une place (pour repartir un jour)  il n'est jamais interdit de le faire en marche avant surtout si la météo n'est pas simple.
5. Le propulseur d'étrave est un outil magique mais il n'est pas inutile de savoir faire sans... Des fois que...

Pour les manœuvres de voile :
Peux tu préciser ce qui te pose problème dans la prise de ris ? As tu une GV a enrouleur ou une GV classique ?

Concernant le câblage et le reste :
Ouille c'est presque impossible de le connaître par cœur d'ailleurs est ce utile ?

Pour le moteur :
Ce LE point noir de tous les bateaux . L'avantage pour un voilier c'est qu'il y'a les voiles et qu'on peut donc se passer du moteur pour 90% des choses sauf les manœuvres de port (encore que...) si une panne intervient en mer un jour rien ne t'empêche de regagner le port a la voile d'entrer dans la rade et de demander assistance pour l'amarrage...
chrysm
chrysm
Admin

Messages : 3472
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 48
Localisation : Hérault
Modèle de bateau : Oceanis 37 Limited Edition 2013

Revenir en haut Aller en bas

Présentation d'un Oceanis 40 Empty Re: Présentation d'un Oceanis 40

Message par Tamarine le Dim 03 Nov 2013, 10:20

Bonjour,
Merci pour ces réponses. J'ai une grand voile classique, la voile de première monte semi-lattée livrée avec le bateau. Lors des prises de ris, je trouve qu'il est difficile de gérer les deux winches en même temps (descendre la drisse et wincher pour prendre le ris). Surtout quand le vent forcit. Mais bon, je vais sûrement m'habituer. C'est sûrement la taille du bateau qui me donne cette impression. Je pense donc sérieusement à passer sur un Oceanis avec quelques pieds de moins, malgré le fait que ce bateau me plaît beaucoup. Il faut dire que je navigue tout l'année hiver compris, donc je ne suis pas toujours dans des conditions de grand beau temps.
Pour arriver à quai, j'arrive à me coller au ponton, mais ensuite, comme je suis toute seule et que je ne veux pas descendre pour attraper les amarres de peur qu'il s'éloigne du quai, j'ai toujours besoin de demander de l'aide. Je vois des personnes qui font ça très simplement mais leur bateau a un franc bord moins haut que le 40.
Enfin, en ce qui concerne le "ventre" du bateau, ça ne m'a pas l'air très compliqué, et j'ai vraiment envie de savoir ce qu'il y a derrière les cloisons. Comment c'est raccordé, etc. J'ai été obligée de faire refaire tout le câblage électronique, car il y avait des pannes intermittentes, dues à une préparation "holé holé" de la part de l'atelier qui me l'a livré. Et pour le moteur, je veux juste avoir les rudiments de base, de façon à situer le presse étoupe par exemple en cas de fuite. Même chose pour la plomberie. J'ai un ami qui a eu un problème avec une vache à eau sur un first 35 de 2010 et heureusement qu'il a pu visualiser l'origine du problème car tout se vidait dans le carré Very Happy . Bonne journée !

Tamarine

Messages : 48
Date d'inscription : 27/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Présentation d'un Oceanis 40 Empty Re: Présentation d'un Oceanis 40

Message par chrysm le Dim 03 Nov 2013, 17:27

Bonjour,

Pour quelques pieds de moins si tu veux échanger ;-) [j'ai un 37]
Néanmoins je pense que le 40 est encore une taille manœuvrable seule sans aide extérieure.

Pour la GV, tu m'excuseras si mon explication n'est pas à ton niveau (difficile de deviner ton expérience en voile). Pour la prise de ris avec cette GV (la mienne fait à peine qq mètre carrés de moins) :
0 - a priori on est au portant ou une allure entre le près bon plein et le portant (selon les conditions de mer et de vent)
1 - on choque l'écoute et éventuellement on aide avec le chariot pour faire fassayer ou du moins faire en sorte que la chute porte le moins possible (moins de tension sur la voile) après s'etre assuré dès le hissage que la balancine est relachée (libre)
2 - au besoin on choque un peu de hale bas
3 - moi j'ai la drisse et les bosses de ris sur le même winch et j'hésite à en installer un second à tribord pour les séparer (comme quoi...) bref je choque (largue) doucement la drisse pour (si elle descend seule) laisser descendre la poulie afin qu'elle soit proche du vit-de-mulet (mais pas trop basse sinon la bosse se bloquera). Je frappe la drisse et je reprends sur la bosse (avec aide du winch si nécessaire mais a priori c'est faisable sans manivelle). Quitte à le faire en 2 ou 3 fois. On peut le faire avec une main sur la drisse et une autre sur la bosse de ris : bosse ris sur le self tailing +manivelle on tourne et main directrice qui gère la drisse pour la larguer doucement. Une fois que la bosse de ris est à la bonne hauteur : étarquer la drisse, faire un repère au marqueur devant le taquet (pour la prochaine fois)
Voilà. Si j'avais su on aurai fait un film avec fredau13 à mon bord ce matin (on a pris 2 ris cause pointes à 28 nds).
NB: on s'entraine quand il fait beau et avec très peu de vent :
- hisser affaler la voile (au chronomètre) pas pour faire de la régate mais pour mieux gérer la coordination et voir ce qui peut gêner, ce qu'on oublie (balancine, hale bas, chariot, écoute, drisse, lattes, lazy jacks, allure)
- idem avec la prise de ris (on le fait sans génois pour commencer puis avec ensuite)
- on s'entraine GSE seul (manoeuvre sans GV)
- puis on combine les 2
- le tout par grand beau temps (et mer belle) pour être à l'aise. Pas d'intensif mais du régulier.
Par exemple à ma dernière sortie j'ai testé toutes les allures ou je pouvais affaler ma GV (classique Elvström comme la tienne). Conclusion : bout au vent ou c'est cuit demi latte qui va se coincer dans les lazy jacks (à moins que je ne tente l'option affalage après avoir donné beaucoup de de mou aux LJ mais ça ne j'ai pas encore essayé car je ne vois pas dans quel cas je pourrais envisager cette manoeuvre). Contrairement au 40 mes LJ n'ont pas de retour et ne sont pas manœuvrables simplement (ce n'est pas prévu d'origine).

Concernant le ponton, fais nous 1 petit croquis ou 2 (ou un extrait de google maps pour situer le ponton et ta manœuvre d’appontage) car par écrit c'est très difficile d'imaginer (ou filme toi/fais toi filmer).
L'aide extérieure c'est bien si tu connais ceux qui intervienne (pour leurs savoirs faire et leurs non savoirs) sinon ca peut être un risque supplémentaire. Donc méfiance. En outre tu peux te sentir observée et donc plus stressée ce qui n'apporte rien à la manœuvre.
Personnellement je préfère jouer sur l'erre, alors que d'autres préfèrent utiliser le pas de l'hélice (impression d'accélérations fortes qui s’enchaînent avec retour au point mort et éventuellement alternés avec des marche arrière). Je connais cette technique mais je ne la maitrise pas (ou pas encore ?).
Eventuellement un petit stage auprès d'un club ou d'une asso dédié manoeuvres de port peut aider (j'envisage depuis longtemps d'en suivre un).

Pour le moteur il me semble que le 40 est équipé d'un Yanmar 4JM 40CV avec un joint volvo. Fredau me disait que d'autres propriétaires lui avaient indiqué que son remplacement était "très simple" et faisable à flot. Je ne sais pas le faire mais je vais donc apprendre (idem pour le mien). Il semblerai que le joint en lui-meme ne soit pas très couteux.

Concernant le cablage :
- électronique tu sembles le connaitre (c'est du Raymarine je suppose ?)
- électrique : je crois que certains ici on pu dénicher des informations précises sur le plan de cablage de l'OC40. A voir si c'est exact et s'ils peuvent partager leurs informations avec toi
- plomberie : de ce côté là c'est relativement simple si on sépare le réseau d'alimentation en eau douce des circuits évacuation eau de mer (et des prise eau de mer). Les tuyaux ne se croisent pas (ou presque) et on peut sauter une cloison ou deux sans se tromper (en tous cas c'est ce que j'ai pu faire).


Dernière édition par chrysm le Dim 03 Nov 2013, 17:33, édité 1 fois (Raison : r)
chrysm
chrysm
Admin

Messages : 3472
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 48
Localisation : Hérault
Modèle de bateau : Oceanis 37 Limited Edition 2013

Revenir en haut Aller en bas

Présentation d'un Oceanis 40 Empty Re: Présentation d'un Oceanis 40

Message par Tamarine le Lun 04 Nov 2013, 21:14

Bonjour,
J'ai une bonne expérience en équipage réduit mais plutôt comme équipière, donc oui, je crois qu'il serais préférable de faire un stage pour les manoeuvres de port.
Je ferai une photo de mon ponton dès que j'en aurai l'occasion. Mais il est très facile de sortir de ma place. Pour rentrer, il n' y a personne à côté donc l'arrière a tendance à se détacher du quai. Je joue sur l'erre également, mais je rentre peut-être trop lentement.
Pour les ris, soit je ne largue pas assez le hale bas, soit il faut que je fasse de la musculation. Car sans manivelle, c'est impossible. Il y a une sacrée longueur à ramener, ça prend du temps, et je pense que je ne suis pas assez entraînée.
Pour la plomberie, je devrais m'en sortir, mais pour l'électricité, je jette l'éponge. Sans plan, ce n'est même pas la peine. Pour l'électronique, oui j'ai tout visualisé. Il y des passages derrière les vaigrages des cabines arrières qui sont vraiment pratiques.
Le 40 est un bateau certainement manoeuvrable seul mais il faut une bonne condition physique, surtout par gros temps. Pour autant, je vais m'accrocher ! Merci et bonne soirée !

Tamarine

Messages : 48
Date d'inscription : 27/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Présentation d'un Oceanis 40 Empty Re: Présentation d'un Oceanis 40

Message par chrysm le Mar 05 Nov 2013, 08:24

Par gros temps il convient de rester a l'abris lorsqu'on ne connait pas encore bien son bateau. Et quand on le connaît bien idem Wink pour moi gros temps sur 35/40 pieds c'est plus de 30/35 nds de vent.
Les réductions de toile deviennent plus difficile si on tarde trop car sur toilé le comportement devient moins gerable. Si tu galère trop pour ta manœuvre :
- mise a la cape
- Téflon dans le rail des coulisseaux
- revoir le plan de pont pour limiter le ragage a chaque point de changement de direction de tire
- sur la GV elvstrom et son LB pourri les garcettes qui la tienne a l'arrière de la bôme ont tendance à bloquer les bosses de ris, donc bien vérifier que celles ci passent librement une fois la GV hissée
- si ça bloque trop c'est que tu dois lofer encore plus (cf cape)
- on ne reprend qu'une seule bosse a la fois en solo l'autre on s'en occupe une fois la voile réglée . Elle va s'emmêler un peu pas grave ça occupe. Sinon il faut 3 mains Smile
- au début on manque tous un peu de force, au bout d'un moment on se rend compte que c'est surtout un problème de technique (geste, position, répartition de l'effort, utilisation des creux de vent etc) que de force. Sinon il serait impossible de manœuvrer un 60 pieds Smile

Pour l'appontage je galère aussi ma place est très large et mon bateau a tendance à se mettre en travers ... J'ai du faire la manœuvre une centaine de fois et ce n'est pas encore comme je le souhaite c'est à dire sur de moi a chaque fois. Et avec duc d'albe plus...

_________________
ChrysM sur Océanis 37 Limited Edition 2013
chrysm
chrysm
Admin

Messages : 3472
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 48
Localisation : Hérault
Modèle de bateau : Oceanis 37 Limited Edition 2013

Revenir en haut Aller en bas

Présentation d'un Oceanis 40 Empty Re: Présentation d'un Oceanis 40

Message par Richard84 le Mar 05 Nov 2013, 10:35

Je ne connais pas beaucoup de plaisanciers qui ne serrent pas les fesses en arrivant au port.... Des fois, ça marche, et des fois.....Sad Sad 
Ce qui est important, c'est l'observation des conditions du moment et de la place et l'anticipation des manoeuvres. Je dis de la place, car cet été, nous avions 7nds de travers dans l'avant port (donc, relativement relax) pour se retrouver avec 18nds de travers au niveau de ma place...affraid affraid  Heureusement, Fredau est venu nous aider et avons fait 4 tentatives pour rentrer.
Richard84
Richard84
Admin

Messages : 1411
Date d'inscription : 17/03/2013
Age : 61
Localisation : Vaucluse

Revenir en haut Aller en bas

Présentation d'un Oceanis 40 Empty Re: Présentation d'un Oceanis 40

Message par chrysm le Mar 05 Nov 2013, 12:42

4 = petit joueur lol! j'ai été jusqu'à 6 pour finir en marche avant ( trop de vent, trop de fatigue + marre de tourner)
Il faut avouer que seul c'est vraiment différent de à 2 ou plus. Tu as tendance a courir un peu plus... Smile

Tant que tu n'as pas baptisé ton bateau au moins une fois sur ta coque avec une vilaine marque pendant une manœuvre , bin on peut dire qu'il n'a pas encore vraiment navigué. Et ce n'est pas richard qui me contredira hein ? j'ai quand même mis de la moquette sur les duc d'Albe ce qui a permis a fredau de se payer ma tête Wink et aussi deux vieux pneus le long du quai en béton des fois que j'oublie la MAV en fin de course...
chrysm
chrysm
Admin

Messages : 3472
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 48
Localisation : Hérault
Modèle de bateau : Oceanis 37 Limited Edition 2013

Revenir en haut Aller en bas

Présentation d'un Oceanis 40 Empty Re: Présentation d'un Oceanis 40

Message par christian50840 le Mar 05 Nov 2013, 17:52

bonjour, si je peux me permettre deux petits conseils avant que tu arrives a ta place, mets deux amarres (av,ar) du cote de ton catway et que tu attrapes au moment de sauter sur le ponton;
pour les ris fais des marques sur ta drisse avec du fil a surlier comme ça quand tu dois prendre ton ris la drisse est deja reglée et tu n as plus qu a avaler la bosse de ris:D 
christian50840
christian50840

Messages : 421
Date d'inscription : 05/04/2013
Age : 61

http://celiaude.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Présentation d'un Oceanis 40 Empty Re: Présentation d'un Oceanis 40

Message par Tamarine le Jeu 07 Nov 2013, 14:13

Je confirme que le LB est pourri et d'ailleurs on se demande si ceux qui l'ont conçu ont l'expérience de la navigation. Ca accroche, surtout sur le deuxième ris.
Je vais effectivement examiner le plan de pont pour voir si je ne peux pas améliorer les choses pour le ris 2 notamment. Merci Christian pour l'idée du marquage de la drisse, je l'ai fait pour les ris mais pas pour elle. Et concernant les amarres, j'ai deux jeux donc l'un reste toujours au catway. J'ai vu parfois des plaisanciers qui frappent une grande amarre d'un bout à l'autre de leur catway et qui, en arrivant au ponton s'en saisissent pour stabiliser le bateau. Ensuite ils prennent leur temps pour s'amarrer correctement. Avez-vous déjà essayé ?
Pour la reprise des bosses de ris, sur le GV, il y a une poulis qui, lorsqu'elle bat dans le vent, se tourne sur elle-même, c'est pour ça que j'essaie de la reprendre au plus vite, pour éviter qu'elle fasse des "tortillos"Very Happy 
Je pense que mon anémo est mal étalonné, car quand je compare avec le bateau d'à côté, on a presque 6 noeuds d'écart en vent réel. Le tout c'est de le savoir. Avez-vous comparé avec vos voisins de pontons ? J'ai l'impression que personne n'affiche le même vent Laughing 
Bonne journée et merci pour tous ces conseils !

Tamarine

Messages : 48
Date d'inscription : 27/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Présentation d'un Oceanis 40 Empty Re: Présentation d'un Oceanis 40

Message par chrysm le Jeu 07 Nov 2013, 14:41

En fait, il faut modifier les garcette à l'arrière du LB sur la bôme pour ne plus etre ennuyé et basta !

Je n'ai pas de catway mais c'est le dispositif le plus "simple" pour un amarrage à mon gout, bien plus facile qu'une pendille en solo par exemple. Cela dit, en fonction de l'angle au vent et de la disposition du catway le plus souvent une seule amarre suffit à "bloquer" le bateau, les autres servant plus à prévoir les renverses de vent/courant et à gérer la distance à quai. Reste à identifier la "bonne" amarre.
Le bon dispositif c'est meme s'il est copié chez le voisin, celui qui va te permettre en un minimum de gestes d'amarrer provisoirement en sécurité ton bateau. L'amarrage final se faisant en seconde étape (moteur éteint le plus souvent).

Pour l'anémomètre :
- les comparaisons se font en vent apparent (AW Speed et Angle)
- soit les mesures en AWS /AWA sont identiques (à un pouillème près) et auquel cas tu peux t'intéresser au vent réel (TWS/TWA). La question dans ce cas est de savoir si c'est la vitesse loch ou de fond qui est utilisée, la différence peut alors venir de là. Soit elles sont différentes et : quelque chose les masque (antennes ?), le support a pris de l'angle, le capteur est HS...
- vérifier que le loch est correctement étalonné ( sur le 37 le loch est "fluctuant" je pense qu'une turbulence fait que sa position est inadaptée et on a des mesures plus ou moins fantaisistes donc je ne me base que sur le SOG ).

Pour la poulie : je suppose qu'il s'agit de la poulie de la bosse de ris n°2 (la plus haute) qui est sur la voile . Si elle tourne trop tu peux bloquer l'axe puisqu'elle est fixée sur une sangle elle a encore suffisamment de jeu pour ce dont on a besoin. Ca n'empêchera pas la bosse de ris de flotter et donc s'entortiller un peu. C'est l'occupation dont je te parlais, après la prise de ris. C'est toujours sympa de grimper sur la bôme par 20/25 nds de vent pour aller décoincer la bosse ;-) surtout que là je me demande toujours où je dois frapper ma longe ;-)
chrysm
chrysm
Admin

Messages : 3472
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 48
Localisation : Hérault
Modèle de bateau : Oceanis 37 Limited Edition 2013

Revenir en haut Aller en bas

Présentation d'un Oceanis 40 Empty Re: Présentation d'un Oceanis 40

Message par fredau13 le Jeu 07 Nov 2013, 22:00

Bonsoir Tamarine

J'ai moi-même un O40
Félicitations pour ton choix
Si tu veux me donner ton mail, je te transmettrai les docs en ma possession : plans des circuits électriques de ce bateau... et la doc du moteur, etc...
je les mettrai bien en ligne ici, mais je n'y arrive pas !
PS : la semaine prochaine je ne serai pas connecté (en déplacement à l'étranger, retour le 19)
frederic

_________________
" La crainte de perdre ce que l'on a nous empêche d'atteindre ce que l'on est"
     Saint Augustin
fredau13
fredau13

Messages : 619
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 50
Localisation : pélissanne (13)
Modèle de bateau : oceanis 46

Revenir en haut Aller en bas

Présentation d'un Oceanis 40 Empty Re: Présentation d'un Oceanis 40

Message par fredau13 le Ven 08 Nov 2013, 20:51

Bonsoir
Quel genre d'hélice as-tu ?
- Tripale fixe ?
- Bipale fixe ?
- Tripale ou bipale rétractable ?
Bizarrement, je trouve ce bateau très manoeuvrant au moteur ; je n'ai pas vu la différence entre ce bateau, et mon O31...
Pourtant il est "un poil" plus gros...
j'ai une hélice tripale Maxprop
Seul soucis pour moi : l'emplacement de la manette des gazs (en marche AR au moteur, ça me fait manoeuvrer "tout tordu" et bras croisés)
Pour les manoeuvres au moteur :
Un conseil : en pleines eaux, tu vises une cardinale et/ou un repère quelconque, et tu t'entraines un max jusqu'à ce que ça rentre... comme si c'était ton ponton (j'y ai passé qqes heures avant de maitriser, on est tous égaux !)
Au moins si tu loupes la manoeuvre, pas de dégâts puisque tu as de l'eau tout autour...
Bon tu risques d'avoir l'air un peu bête si des gens te vois faire... mais certainement moins qu'en faisant une arrivée "fracassante" (à tous les sens du terme) au ponton !
Et pis ça coûte moins cher en réparations...
Pour les ris, marques les sur chaques bouts : drisse GV, drisse 1° ris, 2° ris, et 3° si tu as (1 marque = 1 ris, 2 marque = 2 ris, etc...)
En cas d'urgence... tu ne regardes plus ta voile, mais tu vas direct à tes repères !
Pour affaler, une petite astuce (déjà développée ici) : tu fais passer dans le tiers "haut" de ta GV (via les oeillets) un bout diam 10 ou 8 qui revient au cokpit
En cas de difficulté pour affaler d'urgence, tu tires dessus et ta GV descends...
Je ne suis pas un super voileux (juste 3 ans d'expérience, après 20 ans de moteur...) et encore, mon 1° voilier avait tout sur enrouleur
Néanmoins, j'ai déjà du réduire plusieurs fois "en urgence" (la mediterrannée est beaucoup plus capricieuse que l'atlantique, où tu trempes ta quille), et en pratiquant ainsi (à l'aveugle, tout aux repères) je n'ai jamais été pris à défaut... je touche du bois pour que ça dure...
Autre petit truc, si tu ne le fais déjà : lorsque tu affales ta GV, ne reprends pas le mou de tes bosses de ris, laisses les dans ton lazy (plus facile à hisser !)
Mais ça tu dois le savoir... (je fais mon crâneur, mais j'ai mis 6 mois à piger l'astuce !!)
Voili voilou...
frederic
fredau13
fredau13

Messages : 619
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 50
Localisation : pélissanne (13)
Modèle de bateau : oceanis 46

Revenir en haut Aller en bas

Présentation d'un Oceanis 40 Empty Re: Présentation d'un Oceanis 40

Message par Tamarine le Sam 09 Nov 2013, 20:56

i je vais me lancer dans la couture de garcette ça sera utile merci ! OuHoulala ! Tu me parles en chinois pour la vitesse du vent ! Il faut que je regarde tout cela en détail ce we. L'affichage est en TWS/TWA. Le loch je ne m'y fis pas trop car la roulette est tout le temps encrassée. Je regarde ce qui est affiché sur le pilote.
Pour la poulis, il s'agit bien de celle du ris 2, et je ne vois pas trop comment la bloquer...Et puis je ne me vois pas faire de l'escalade par 20 ou 25 noeuds de vent. Et il faudrait une méga longe effectivement ! Pfff !
Pour amarrer, le plus souvent, je privilégie le taquet central en premier, mais ça n'empêche que sur une grosse bête comme le 40, l'arrière se décolle et j'ai un duc d'albe qui m'embarrasse. Mais bon, je vais m'habituer !

Tamarine

Messages : 48
Date d'inscription : 27/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Présentation d'un Oceanis 40 Empty Re: Présentation d'un Oceanis 40

Message par chrysm le Sam 09 Nov 2013, 21:09

Haaaaaaaaaaaaaa les duc d'albe... C'est toute une histoire ! Mais je croyais que tu avais un catway ?
Prend en photo ta place on comprendra mieux (ou envoie la localisation via Google Maps ).

Pour les histoires de vitesse :
- ton loch ne doit pas être sale : s'il l'est c'est que : 1 tu ne ne l'as pas nettoyé -> trempage dans vinaigre blanc puis complément brosse à dent usagée si nécessaire. Une fois que c'est fait une petite couche superficielle de graisse marine (essuyée) et hop 2 il faut le retirer dès que l'escale dépasse... 5/6 jours on va dire. J'ai eu le mien bloqué après 8 jours plein de saletés de machin calcaires...

La vitesse de vent réel se calcule de 2 façon possibles. En partant de la vitesse de vent apparent et de l'angle de vent apparent (TWS et TWA True Wind Speed et True wind angle). On utilise ensuite la vitesse loch et certains instruments utilisent parfois celle de fond (SOG : speed over ground) à la place mais c'est plus rare. Je peux te donner la formule de calcul si tu veux (un peu de racine carrées et de cosinus d'angle). Donc si ta vitesse loch est mauvaise, le calcul de la vitesse de vent réel est mauvais. Il se peut que ton équipement te permette d'utiliser la vitesse SOG pour déterminer le vent réel (et son angle) mais je n'ai pas de Raymarine donc... Sur le SIMRAD je n'ai pas trouvé (mais je suis quasi-sûr que c'est possible).

De fait, les spécialistes te diront que la vitesse de vent réel et l'angle de vent réel ne sont que peu utiles sur un bateau à voile (même si j'aime bien les connaître).


Pour résumer : une vitesse de vent réel (et un angle de vent réel) nécessite 3 mesures correctes (au moins) : vent apparent, angle de vent apparent, vitesse loch . Si (au moins) un des 3 est incorrect, le résultat est nécessairement faux.

Pour bloquer la poulie du ris 2 , je pense passer au bateau dans la semaine. J'essaie de te faire une photo/doc si je peux (temps + mémoire).

_________________
ChrysM sur Océanis 37 Limited Edition 2013
chrysm
chrysm
Admin

Messages : 3472
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 48
Localisation : Hérault
Modèle de bateau : Oceanis 37 Limited Edition 2013

Revenir en haut Aller en bas

Présentation d'un Oceanis 40 Empty Re: Présentation d'un Oceanis 40

Message par Tamarine le Sam 09 Nov 2013, 21:16

@fredau13 a écrit:Bonsoir
Quel genre d'hélice as-tu ?
- Tripale fixe ?
- Bipale fixe ?
- Tripale ou bipale rétractable ?
Bizarrement, je trouve ce bateau très manoeuvrant au moteur ; je n'ai pas vu la différence entre ce bateau, et mon O31...
Pourtant il est "un poil" plus gros...
j'ai une hélice tripale Maxprop
Seul soucis pour moi : l'emplacement de la manette des gazs (en marche AR au moteur, ça me fait manoeuvrer "tout tordu" et bras croisés)
Pour les manoeuvres au moteur :
Un conseil : en pleines eaux, tu vises une cardinale et/ou un repère quelconque, et tu t'entraines un max jusqu'à ce que ça rentre... comme si c'était ton ponton (j'y ai passé qqes heures avant de maitriser, on est tous égaux !)
Au moins si tu loupes la manoeuvre, pas de dégâts puisque tu as de l'eau tout autour...
Bon tu risques d'avoir l'air un peu bête si des gens te vois faire... mais certainement moins qu'en faisant une arrivée "fracassante" (à tous les sens du terme) au ponton !
Et pis ça coûte moins cher en réparations...
Pour les ris, marques les sur chaques bouts : drisse GV, drisse 1° ris, 2° ris, et 3° si tu as (1 marque = 1 ris, 2 marque = 2 ris, etc...)
En cas d'urgence... tu ne regardes plus ta voile, mais tu vas direct à tes repères !
Pour affaler, une petite astuce (déjà développée ici) : tu fais passer dans le tiers "haut" de ta GV (via les oeillets) un bout diam 10 ou 8 qui revient au cokpit
En cas de difficulté pour affaler d'urgence, tu tires dessus et ta GV descends...
Je ne suis pas un super voileux (juste 3 ans d'expérience, après 20 ans de moteur...) et encore, mon 1° voilier avait tout sur enrouleur
Néanmoins, j'ai déjà du réduire plusieurs fois "en urgence" (la mediterrannée est beaucoup plus capricieuse que l'atlantique, où tu trempes ta quille), et en pratiquant ainsi (à l'aveugle, tout aux repères) je n'ai jamais été pris à défaut... je touche du bois pour que ça dure...
Autre petit truc, si tu ne le fais déjà : lorsque tu affales ta GV, ne reprends pas le mou de tes bosses de ris, laisses les dans ton lazy (plus facile à hisser !)
Mais ça tu dois le savoir... (je fais mon crâneur, mais j'ai mis 6 mois à piger l'astuce !!)
Voili voilou...
frederic
J'ai une hélice tripale fixe. Pas bête l'idée de s'entraîner en mer et je me fiche bien d'avoir l'air d'une idiote, de toute façon la plupart des gens ont un à priori quand ils voient une femme à la barre Smile
Merci pour l'astuce concernant le bout dans l'oeillet du ris, j'essaierai. Par contre, je reprends toujours le mou de mes bosses de ris, car j'aime bien avoir des manoeuvres propres et bien rangées. Mais j'ai un winch électrique pour la GV Very Happy 
Je t'ai envoyé mon adresse mail par MP. Merci pour toutes vos astuces, j'espère que je pourrai à mon tour vous être utile à quelque chose dans quelques temps.

Tamarine

Messages : 48
Date d'inscription : 27/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Présentation d'un Oceanis 40 Empty Re: Présentation d'un Oceanis 40

Message par Tamarine le Sam 09 Nov 2013, 21:20

Sur le 40, il y a quand même un truc mal foutu, c'est la commande du moteur (derrière la barre) et effectivement, la manette des gaz, un peu basse.

Tamarine

Messages : 48
Date d'inscription : 27/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Présentation d'un Oceanis 40 Empty Re: Présentation d'un Oceanis 40

Message par Tamarine le Sam 09 Nov 2013, 21:31

@chrysm a écrit:Haaaaaaaaaaaaaa les duc d'albe... C'est toute une histoire ! Mais je croyais que tu avais un catway ?
Prend en photo ta place on comprendra mieux (ou envoie la localisation via Google Maps ).

Pour les histoires de vitesse :
- ton loch ne doit pas être sale : s'il l'est c'est que : 1 tu ne ne l'as pas nettoyé -> trempage dans vinaigre blanc puis complément brosse à dent usagée si nécessaire. Une fois que c'est fait une petite couche superficielle de graisse marine (essuyée) et hop 2 il faut le retirer dès que l'escale dépasse... 5/6 jours on va dire. J'ai eu le mien bloqué après 8 jours plein de saletés de machin calcaires...

La vitesse de vent réel se calcule de 2 façon possibles. En partant de la vitesse de vent apparent et de l'angle de vent apparent (TWS et TWA True Wind Speed et True wind angle). On utilise ensuite la vitesse loch et certains instruments utilisent parfois celle de fond (SOG : speed over ground) à la place mais c'est plus rare. Je peux te donner la formule de calcul si tu veux (un peu de racine carrées et de cosinus d'angle). Donc si ta vitesse loch est mauvaise, le calcul de la vitesse de vent réel est mauvais. Il se peut que ton équipement te permette d'utiliser la vitesse SOG pour déterminer le vent réel (et son angle) mais je n'ai pas de Raymarine donc... Sur le SIMRAD je n'ai pas trouvé (mais je suis quasi-sûr que c'est possible).

De fait, les spécialistes te diront que la vitesse de vent réel et l'angle de vent réel ne sont que peu utiles sur un bateau à voile (même si j'aime bien les connaître).


Pour résumer : une vitesse de vent réel (et un angle de vent réel) nécessite 3 mesures correctes (au moins) : vent apparent, angle de vent apparent, vitesse loch . Si (au moins) un des 3 est incorrect, le résultat est nécessairement faux.

Pour bloquer la poulie du ris 2 , je pense passer au bateau dans la semaine. J'essaie de te faire une photo/doc si je peux (temps + mémoire).
ement

Oui je ferai une photo mais j'ai un catway d'un côté ET un duc d'albe de l'autre côté. Et pour la roulette, franchement, je ne la nettoie pas souvent...Comme tu dis, il faudrait le faire sans cesse. Je n'ai pas franchement cherché à comprendre comment se fait le calcul du vent et compte-tenu de mes compétences en math, il vaut mieux que je m'abstienne. Mais par contre, je vais regarder en détail pour essayer au moins de voir ce qui cloche.

Tamarine

Messages : 48
Date d'inscription : 27/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Présentation d'un Oceanis 40 Empty Re: Présentation d'un Oceanis 40

Message par chrysm le Sam 09 Nov 2013, 22:05

La sortie / nettoyage de la sonde loch (et surtout celle du sondeur) doit se faire régulièrement . Ça permet de virer les concrétions en attendant le carénage . C'est assez simple a faire. Soulever le plancher (cabine avant dans le tiens je crois) préparer le bouchon , dévisser la sonde retirer la sonde, mettre le bouchon . Éponger et éventuellement rincer a l'eau douce le fond . Puis s'occuper du nettoyage de la sonde. La laisser là jusqu'à la prochaine sortie. Penser à arrêter les instruments avant la manip (pas très grave).


Alors pour les bosses de ris, comme toi je le faisais au début pour les mêmes raisons. Et j'ai découvert que c'était une connerie quand j'ai vu que je pouvais hisser a la main sans manivelle 98% de la voile en quelques secondes (je n'ai pas de winch électrique donc je vais beaucoup plus vite mais ça use mes vieux os) alors que quand je rembarquait les bosses, je devais tout faire à la manivelle...

Quand on affale , les bosses se promènent un peu, faire attention à ce quelles ne partent pas à l'eau sur tout la nº2 pour éviter l'hélice ... Puis dès qu'on a un peu de temps on peut la lover sans bloquer dans le LB. Au passage ça protège les bosses des UV...

Pour la manette un peu basse... C'est sûrement parce que tu es grande Smile moi j'ai pas eu le soucis sur le bateau de fredau Smile))

Pour la contre drisse ce n'est pas dans l'oeillet du ris (il n'y en a pas sur une GV a prise de ris auto) mais dans les œillets des coulisseaux en zig Zag (un bord sur l'autre )

_________________
ChrysM sur Océanis 37 Limited Edition 2013
chrysm
chrysm
Admin

Messages : 3472
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 48
Localisation : Hérault
Modèle de bateau : Oceanis 37 Limited Edition 2013

Revenir en haut Aller en bas

Présentation d'un Oceanis 40 Empty Re: Présentation d'un Oceanis 40

Message par chrysm le Sam 09 Nov 2013, 22:19

Pour te rassurer je n'ai que des (2) ducs d'albe ( 7 mètres , c'est large mais mes bras ne sont pas télescopiques). Ma place est celle inoccupée au milieu Shocked  Les flèches sont celles du vent dominant et du courant correspondant. ;-)

Présentation d'un Oceanis 40 Captur10
chrysm
chrysm
Admin

Messages : 3472
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 48
Localisation : Hérault
Modèle de bateau : Oceanis 37 Limited Edition 2013

Revenir en haut Aller en bas

Présentation d'un Oceanis 40 Empty Re: Présentation d'un Oceanis 40

Message par Tamarine le Dim 10 Nov 2013, 07:23

Effectivement, ta place n'a pas l'air très facile...
Concernant le nettoyage des sondes tu dis "surtout celle du sondeur", elles sont au même endroit ? Comment je vais reconnaître celle du sondeur ?
Pour le ris, j'ai un oeillet dans la GV, celle du troisième ris. Mais tu vois, je n'aime pas du tout quand les bosses se baladent parce que effectivement ça peut s'emmêler et finir dans l'hélice. Maos bon j'essaierai quand même ta technique pour voir.
Et non je ne suis pas grande, au contraire, quand je me baisse, j'ai le nez dans la barre lol!

Tamarine

Messages : 48
Date d'inscription : 27/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Présentation d'un Oceanis 40 Empty Re: Présentation d'un Oceanis 40

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum